La galaxie melty
87129 jeunes en ligne

DJ Kore, rencontre avec le beatmaker qui a façonné les productions françaises

DJ Kore est un artiste à part entière. Après avoir notamment produit Lacrim, le beatmaker a composé la BO du film Pattaya (en salles ce mercredi). Rencontre avec un véritable homme de l'ombre.

DJ Kore, le célèbre producteur françaisinterview

DJ Kore n'est pas un producteur comme les autres. Celui qui travaillait aux côtés de Skalp, dans les années 2000, a réussi à façonner, d'une certaine manière, les productions françaises. Véritable touche-à-tout, le beatmaker de Lacrim fourmille toujours de projets. Il bosse actuellement sur le premier album de SCH mais, pas que ! Au-delà de la musique, il vient de composer la bande-originale du film Pattaya, réalisé par Franck Gastambide et qui sera diffusé en salles cette semaine. Et ce n'est pas la première fois que le producteur français apporte sa touche musicale au cinéma. Il y a quelques années, il a co-produit la BO du film Taxi 3. Artiste dans l'âme, DJ Kore a collaboré avec les plus grands noms du rap français ou US. De Booba à Rick Ross en passant par Rohff et French Montana, celui qui habite désormais à Miami n'a laissé personne indifférent. Véritable sneaker addict, DJ Kore répond à nos questions, sans langue de bois.

meltyStyle : Tu as composé la BO du film Pattaya. D'où t'es venu cette idée ?

Dj Kore : C'est Malik Bentalha qui m'a appelé. C'est un très bon ami à moi. Il en avait parlé au préalable avec avec Franck , le réalisateur du film. Et du coup, mon nom est ressorti à ce moment là. Dans la foulée, ils m'ont appelé et on s'est vu lors d'un diner..

meltyStyle : Quel souvenir tu gardes de cette expérience ?

Dj Kore : C'est un kiff. Faire des musiques de film, c'est toujours différent de ce que tu fais d'habitude. J'aime bien m'essayer à d'autres styles et ne pas me cantonner dans un seul registre.

meltyStyle : Tu as produit beaucoup de rappeurs mais aussi des chanteurs de Rn'b et de Raï. Quelle est la différence entre les 3, à tes yeux ?

Dj Kore : Dans le raï, t'es dans un process beaucoup plus brut. cad qu'il faut être à l'affût de la première prise que le raîman va faire car en général, c'est celle là que tu vas garder. Pour le rn'b, c'est plus au niveau du texte... Enfin, pour le rap, c'est une énergie bestiale qu'il faut savoir canaliser.

meltyStyle : Donc si Arab With Attitude est devenue une structure de rap, c'est logique à tes yeux ?

Dj Kore : Le truc de AWA c'est plus qu'une structure. Je le considère plus comme un mouvement qui a pour but de montrer une autre image. C'est un clin d'oeil à NWA inspiré d'une personne comme Easy E qui avait un message comme Young Black Entrepreneur est NWA est née .

meltyStyle : Les productions de Lacrim sont toujours bien fignolés. Et tout au long de ta carrière, tu as largement participé à améliorer les prods en France. N'as-tu pas l'impression d'avoir changé les codes ?

Dj Kore : Je ne me dis pas que j'ai réussi à changer les codes mais plutôt que j'amène une autre proposition. Je pense que les gens kiffent le bon son mais, ils sont encore plus sensibles à la mélo, au texte... Si tu prends l'exemple d'un mec comme JUL qui fait sa musique, de A à Z, son succès parle pour lui et prouve que ce n'est pas juste une histoire de prods. Donc je ne me dis pas que j'ai changé les choses mais , je me dis juste que j'essaie d'être en cohésion avec ce que j'ai en tête.

meltyStyle : Tu as collaboré avec Booba, Rohff et Lacrim. Qu'est-ce que tu retiens de ces trois rappeurs ?

Dj Kore : Pour moi, le dénominateur commun de Booba, Rohff et Lacrim c'est leur détermination, le fait de vouloir y arriver. Après dans le process avec Booba, on était dans un truc beaucoup plus sur l'instant. On voulait immortaliser une idée et ne plus y revenir. Et c'est ce qui a fait la force du morceau "La Faucheuse". Ce morceau-là, je l'ai fais en 5 minutes. J'avais la NPC avec moi et Booba à mes côtés. Et je pense que l'élégance d'un tel morceau c'est que les gens comprennent que si je n'ai pas rajouté d'arrangements , ce n'est pas par dépit. Mais c'était une envie commune de le laisser comme ça. A l'inverse de Booba, Rohff est plus dans la perfection. Il va pousser le truc au maximum. Et Lacrim, il a cette intelligence de laisser les gens s'exprimaient dans leurs domaines respectifs. Lui, il vient, il propose et échange beaucoup. C'est pour ça qu'au-delà de tous les artistes avec qui j'ai travaillé, Lacrim et moi on forme un véritable duo.

Source : meltyStyle - Crédit : Dj Kore

Man Crush Monday

Encore plus d'actu sur Man Crush MondayNiro : mixtape, film, fringues... Il nous parle de ses projets de 2016

0 commentaire
  • Il n'y a pour le moment aucun commentaire, n'hésite pas à donner ton avis en postant le premier com !
    Les sites du réseau meltygroup



















    © 2016 meltygroupQui sommes-nousNous contacterNous suivreAnnoncerConditions d'utilisationInfos légales