iPad Pro vs Surface Pro : Microsoft avait-il raison ? Réponse d'Apple

L'iPad Pro, la Surface d'Apple ?
Ecrit par

L'iPad Pro est la plus grande évolution de l'iPad depuis l'iPad selon Apple. Pourtant, l'iPad Pro a tout de la Surface. Et si Microsoft avait raison depuis tout ce temps ? Réponse dans la chronique geek de meltyStyle

Coincé entre l'iPhone 6s et l'Apple TV, on avait presque oublié l'iPad Pro lors de la conférence de rentrée d'Apple en Septembre dernier. Et pourtant, selon la pomme, l'iPad Pro est la plus grosse évolution de l'iPad "depuis l'iPad". Derrière ce beau slogan marketing se cache un iPad Air 2 XXL. Avec son écran géant de 12,9 pouces, l'iPad Pro, dont on vous dit tout, embarque 4 Go de RAM, un processeur A9X et des haut-parleurs stéréo (mais pas de 3D Touch), ce qui permet à cette grande tablette de viser une clientèle exigeante, professionnelle mais pas que. En effet, l'iPad Pro n'est pas uniquement pour les utilisateurs professionnels mais pour tous ceux qui veulent faire plus avec leur tablette. Avec ses accessoires, l'Apple Pencil et le Smart Keyboard, l'iPad Pro se veut multi-fonction. Un mini-ordinateur dans une tablette ? L'iPad Pro ressemble bien fortement à la Surface Pro. Et si Microsoft avait eu raison pendant tout ce temps ? La chronique geek de meltyStyle tente de vous donner quelques éléments de réponse.

Une Surface Pro moquée

Si Microsoft s'était bien moqué de l'iPhone, Apple ne manque pas une occasion de railler la Surface Pro de Microsoft. Tim Cook avait même qualifié l'objet de mixte entre un "grille-pain et un réfrigérateur". Un ordinateur qui fait tablette ? On ne verra jamais ça chez Apple ! La pomme a en effet préféré segmenter ses OS, OS X d'un côté pour le bureau et iOS de l'autre pour le mobile, dont la version 9 va être mise à jour. Pourtant, OS X et les Macs se sont de plus en plus simplifiés pour ne garder que les usages les plus nécessaires, et le MacBook représente parfaitement cette tendance. De l'autre côté, iOS s'est de plus en plus complexifié, avec des terminaux de plus en plus puissants. L'iPad Pro représente à son tour parfaitement cette tendance. En effet, l'iPad Pro et le MacBook sont deux terminaux très proches en étant en même temps très éloignés. Avec une Smart Keyboard, le clavier pour iPad pensé par Apple, l'iPad Pro ressemble en effet comme deux gouttes d'eau au MacBook, sorti plus tôt cette année, et à... la Microsoft Surface Pro.

En présentant la Microsoft Surface fin 2012, la firme de Redmond n'a pas attendu Apple pour comprendre que le futur de l'informatique se situait à l'intersection du mobile et du bureau. Depuis sa sortie initiale, l'hybride de Microsoft a bien évolué et se rapproche plus de l'ordinateur classique que la tablette, la Surface Book, dernier née de la gamme, en est la parfaite illustration. Son clavier qu'on peut détacher à volonté, son stylet, qui n'est pas mort comme le disait Steve Jobs, combiné avec la puissance de Windows et d'Office a séduit de nombreux consommateurs pour des usages très différents : de la prise de notes pour les étudiants aux dessins pour artistes en passant par outil de suivi de projet. La Microsoft Surface permet à l'utilisateur des usages plus poussés qu'avec une tablette classique tout en conservant la mobilité de celle-ci. Nombreux sont ceux qui n'ont pas cru à la Surface il y a trois ans, mais aujourd'hui, de nombreux constructeurs suivent le même chemin, voyant le marché de la tablette se tasser. Et le fait qu'Apple fasse les mêmes choix que Microsoft, qui vient de sortir son dernier OS, prouve que Redmond est en train de regagner son statut de leader. Microsoft, le nouveau plus gros concurrent d'Apple ?

Crédit : ghanalive, TechCrunch, Microsoft