Rencontre avec Clément Balavoine, le jeune français qui a revisité la Nike Air Max pour le Vote Forward

Ecrit par

A l'occasion des 30 ans de son Air Max, Nike a invité 12 "Révolutionairs" à revisiter sa sneaker. On a rencontré Clément Balavoine, le seul designer français en lice pour le Vote Forward !

Nike continue de nous régaler, à l'approche du 30ème anniversaire de son emblématique Air Max. Le géant de l'Oregon a invité 12 Revolutionairs à revisiter sa sneaker. Et jusqu'au 25 mars, tu peux voter (chaque jour) pour la paire que tu kiffes. Celle qui ressortira gagnante de l'opération Vote Forward sera commercialisée l'an prochain, à l'occasion du Air Max Day 2018. Et parmi les jeunes designers engagés dans les battles Air Max, on retrouve Clément Balavoine. Ce créatif français a bien voulu répondre à nos questions. Entretien avec un mec bourré de talent ! 

Air Max,Air Max Day 2017,Vote Forward,Clément Balavoine,Air Max 90,Air Max 97,Tinker Hatfield,designer français

meltyStyle :  Tu es le seul français et le seul européen sélectionné par Nike pour revisiter son Air Max à l'occasion de ses 30 ans, qu'est ce que ça te fait ? Et comment s'est faite votre "rencontre", comment Nike t'as contacté ?

Clément Balavoine : Pour être honnête, c'était une très belle surprise car j'ai grandi avec le rêve de collaborer avec Nike. Donc, quand ils m'ont contacté pour m'inviter à travailler sur la future Air Max, j'étais très heureux. J'ai ensuite rencontré les équipes de design à Portland, pour finaliser mon concept. C'était une superbe expérience durant laquelle j'ai pu accéder aux archives de Nike. Pour le coup, je suis honoré qu'on me mette l'étiquette Française puisqu'après tout, c'est d'où je viens mais, je pense que c'est aussi bien d'oublier les nationalités et juger les créations telles qu'elles sont. 

mS : Peux-tu nous parler plus de toi, de ton parcours, tes créations ?

CBJe viens de Nantes, où j'ai étudié brièvement le design industriel. À la fin de mes études, j'ai déménagé à Londres pour y travailler en tant que designer pendant un an. J'ai ensuite eu la chance de pouvoir travailler pour United Nude pendant plus de deux ans à Hong Kong et Amsterdam. Depuis peu, je me suis concentré sur mes projets personnels, dont une collection pour femme 100% digitale appelé Neuro, maintenant basée à Amsterdam.

Clément Balavoine,Air Max,Vote Forward,Air Max Day,Nike,Revolutionnair,designer français,interview,Tinker Hatfield

mS : Tu as donc revisité la Air Max en t'inspirant des designs de la AM 97 et la AM 90. Pourquoi ces deux paires au juste ?

CB : J'ai décidé de choisir ces deux modèles pour deux raisons : la première est que la Air Max 90 était ma première paire de Nike et la 97 à toujours été un modèle que je trouve intéressant au niveau des lignes et de son aérodynamisme. La seconde raison est aussi visuelle : j'ai créé plus de 8 concepts pour le Vote Forward avec différentes semelles et uppers. Mais la silhouette la plus équilibrée visuellement restait mon tout premier concept, la AM90 + AM97

mS : Tu as opté pour un coloris noir et récemment, Riccardo Tisci et Arthur Huang ont choisi la même couleur au moment de réinventer leurs nouvelles Air Max. Pourquoi cette couleur ? Et que penses-tu de leurs créations ?

CBJ'ai choisi ce coloris car cela correspond à ma vision artistique. C'est aussi parce que j'aime beaucoup jouer avec les nuances de noirs qui se créent toutes seules avec les différences de matières, qu'elles soient mattes, glossy ou transparentes. Je trouve les créations de ces designers très originales. Je pense qu'ils ont voulu amener quelque chose de plus conceptuel, en utilisant les dernières technologies de Nike, comme la VaporMax!

Air Max ,Nike,Air Max Day,Vote Forward,concours,sneakers,nouvelle Air Max,Clément balavoine,créateur français,noir,Vote Forward,Air Max Day 2018

mS :  Tu as aussi misé sur un look assez minimaliste. C'est ta marque de fabrique ? Les autres Revolutionnairs ont des créations plus excentriques. Qu'en penses-tu ?

CB : Oui exact, j'évolue dans un style plutôt minimaliste depuis quelques années. J'aime les choses sobres et simples, je ne voulais pas en faire trop. Mon but était aussi de créer une paire de chaussure que tout le monde peut porter, tous les jours. Là encore, certains ont poussé l'aspect conceptuel et je respecte leur approche. C'est toujours intéressant de voir les différents styles et processus de design, inspirés par les différentes cultures à travers le monde!

mS : En surfant sur tes réseaux, on a pu voir que tu appréciais les références japonaises. Peux-tu nous en dire plus ?

CBJ'aime beaucoup l'Asie en général mais, c'est vrai que je suis tombé amoureux de Tokyo quand j'y ai voyagé. Depuis tout petit, j'adore la culture japonaise, leur discipline, le respect mais aussi leurs films d'animations et leur créativité de manière générale !

NIke,Air Max Day,Air Max 90,Air Max 97,Revolutionairs,Clément Balavoine,sneakers,vote,nouvelle air max
Air Max,Vote Forward,Nike,Clément Balavoine,designer français,interview,Tinker Hatfield,Air Max 90,Air Max Day 2017

mS : Pour revenir à ta paire, on peut apercevoir quelques coordonnées géographiques sur ses airbags. C'est pour situer quelque chose au juste ?

CBIl s'agit en fait d'un clin d'oeil, un hommage caché à Tinker Hatfield, le créateur de la toute première Air Max 1. Il s'était inspiré du Centre Georges Pompidou pour faire "ressortir la technologie à l'exterieur, la rendre visible".  J'ai donc décidé d'inscrire les coordonnées géographiques de "Beaubourg" sur l'airbag.

mS :  Enfin, quel nom tu donnerais à ta création ? Et où est-ce qu'on peut suivre/découvrir tes créations ?

CB : Je l'ai appelé la Air Max 19. Pourquoi ? 2019 c'est la date à laquelle se déroule l'histoire de Blade Runner, l'un de mes films préférés. Et vous pouvez découvrir mes créations sur mon site: www.clementbalavoine.com ou Instagram : @clementbalavoine