Air Jordan, Yeezy Boost, adidas NMD... La folie des raffle se développe

De nos jours, il faut gagner le droit d'acheter sa sneaker
Ecrit par

La Yeezy Boost 350 V2, l'adidas NMD et l'Air Jordan 12 x OVO nous font rêver. Mais pour s'acheter l'une de ces paires, il faut participer à des raffle et des jeux concours insensés

L'année 2016 touche à sa fin mais, les sneakers addict sont déçus ! Les accros aux baskets n'ont pas pu se procurer la Yeezy Boost 350 V2, l'adidas NMD ou la Air Jordan x OVO de leurs rêves. La raison est simple. Les différents revendeurs ont mis en place un système de tirage au sort nommé "Raffle" pour vendre les paires les plus prisées. Dans les 72 heures qui précèdent la sortie d'une sneaker en édition limitée, les revendeurs agréés organisent désormais une raffle (une tombola en anglais) afin d'éviter les longues files d'attente et les problèmes d'insécurité devant les boutiques. En gros, ce que tu gagnes via cette tombola, c'est le droit d'acheter ta paire ! T'imagines... Désormais, on doit faire face à un nouveau problème. Le business semble avoir pris le pas sur la passion et la culture sneakers. Il ne suffit plus d'être un grand fan de la marque au Jumpman, un expert en matière de sneakers ou tout simplement, un gars qui veut être à la page en chaussant la paire qui met tout le monde d'accord... Non, pour avoir le droit d'acheter la sneaker de ses rêves, il faut avoir pas mal de cash à disposition et surtout, de la chance.

Air Jordan, Yeezy Boost, adidas NMD... La folie des raffle se développe

Ce système de raffle empire, au fil du temps. En plus de devoir tenter sa chance pour avoir le droit de shopper une paire (ce qui est déjà inadmissible..), les sneaker bots sont en train de tuer le "game". Ces programmes pirates permettent d'ajouter plusieurs paires à un panier, en moins de temps qu'il n'en faudrait en temps normal. Et comme si ce n'était pas assez, le tirage au sort peut aussi être erroné ! Il suffit qu'un magasinier réserve une Yeezy Boost 350 V2 à l'un de ses potes pour que tes chances de te procurer la paire tant convoitée s'amenuisent. Selon meltyStyle, ces différents éléments sont en train de détruire la culture sneakers. S'offrir l'Air Jordan 12 OVO de Drake à 225 euros (qui bénéficiera d'un restock) ou la Yeezy Boost 350 V2 Black/White d'adidas et Kanye West à 220 euros, c'est déjà cher payé. Mais à cause de ce système de tirage au sort, ces paires sont revendues par certains opportunistes à 2000 euros, rien que ça ! Tu l'as sans doute compris. Aujourd'hui, on a droit à deux vrais marchés parallèles : Un marché grand public et un autre réservé aux grands sneakers addict. Comme quoi, les baskets sont devenues LE must-have d'une garde-robe.

Crédit : YeezyBoostOffical (Instagram), highsnobiety