Barbour : Présentation de la marque

Ecrit par

Focus sur la plus aristocratique des maisons britanniques. Nous vous invitons à découvrir Barbour, son passé, ses faits d'armes mais aussi ses innovations mode qui ne nous laissent pas indifférents

Au même titre qu'un duffle coat ou qu'une gabardine, le Barbour est un vêtement mythique, connoté et chargé d'histoire. Il évoque un manteau vert plus ou moins bien porté par des chasseurs chics ou par des pères de famille un brin obtus sur les bonnes manières lors du déjeuner dominical. Fabriqué dans un coton enduit vert anglais et orné d'un col en velours côtelé, le Barbour est l'emblème des familles "très chasse" et des gentlemen farmers désireux d'adopter les codes vestimentaires de la gentry britannique. Souffrant d'une image vieillotte et conservatrice, Barbour s'est appliqué à réactualiser ses basiques en les déclinant dans plusieurs lignes plébiscitées par la hype. Depuis deux ans déjà, impossible de ne pas s'être aperçu de l'engouement des branchés pour le fameux Barbour en toile enduite, mixé sans scrupules à un look street ou arty pour un effet tradi chic ou néo bourge ( appellation sympathique issue de la presse fashion ) de bon aloi.

Barbour, une saga aristo-chic
Barbour : Présentation de la marque - photo
Barbour : Présentation de la marque - photo
Barbour : Présentation de la marque - photo

Créé à la fin du XIXème siècle au nord-est de la Grande Bretagne par John Barbour, la marque s'est d'abord imposée comme le fournisseur officiel des pêcheurs, chasseurs et autres agriculteurs , soucieux de posséder des vêtements combinant imperméabilité et solidité pour leurs activités bucoliques. La marque connaît une forte expansion et très vite, l'aristocratie britannique décide de s'équiper exclusivement chez Barbour afin de garnir les garde-robes campagnardes. Obtenant un titre de fournisseur officiel de la Cour du Royaume Uni, Barbour est breveté par le duc d'Edimbourg en 1974. Les années 80 voient naître les classiques Barbour que nous connaissons et en 1997, Helen Barbour, l'héritière de John, est nommée présidente du groupe. Elle collabore dès 2004 avec Lord James Percy, frère cadet du duc de Northumberland pour concevoir des vêtements de chasse ultra perfectionnés et développe encore la marque en lançant plusieurs lignes de prêt à porter dont on parle de plus en plus.

Barbour, nouvelle coqueluche de la hype
Barbour : Présentation de la marque
Barbour : Présentation de la marque

Avoir un Barbour quand on est branché, c'est assumer ses origines un peu coincées en les détournant. Grand mantra de la néo-bourge attitude , updater plutôt que brûler ce que l'on a adoré a certainement sauvé le Barbour de l'oubli. Vu dans les soirées les plus classy des capitales européennes, le Barbour a connu une série de mariages forcés avec des slims destroys, des combat shoes agressives et des joiles robes de fille en fleur. Grosse pièce ultra connotée, le Barbour en coton huilé est en réalité une des pièces les plus simples à décaler. Il suffit de s'habiller d'une manière sagement casual mais de troquer au dernier moment son joli caban contre un gros Barbour vert anglais. Associé à des sneakers arty ou des tee-shirts loose, le Barbour ne s'est pas privé de sortie ces deux dernières années. Le plus fort, c'est que Barbour a réagi en prenant le contrepied de cette street appropriation et s'est inspiré de ce style faussement preppy trash pour lancer Heritage, une ligne que la rédaction de meltyStyle adore. On vous laisse découvrir le lookbook Barbour Heritage, quelques accessoires, et les deux manteaux mythiques en vous avertissant qu'on n'a pas terminé de vous parler de Barbour.

Barbour : Présentation de la marque
Source : BARBOUR