Booba fait l'amour deux fois par jour, n'a pas d'arthrose et se met un peu de crème hydratante

Ecrit par

Booba a répondu au magazine Lui pour sa rubrique Bilan de santé. Le garçon, toujours avec franchise et second degré, révèle des informations de son quotidien. Petit aperçu entre baise, crème de jour et rhumatisme.

A l’aube de ses 39 ans, Booba nous rassure sur sa résistance aux rhumatismes. Vous n’apercevrez donc pas encore le DUC en pleine séance de bain d’ortie sur Instagram pour apaiser ses douleurs aux articulations. Loin de nous l’idée de comparer le rappeur à un papi. C’est LUI-même qui nous dresse son bilan de santé. Pas d’ordonnance à prescrire à celui qui raconte au magazine Lui qu’il a des rapports sexuels "deux fois par jour, c’est bien. Mais ça dépend des périodes." . Vous apprendrez également que Booba, récemment papa, se taille la barbe et qu’il "met une crème Avène très légère.". Il vous expliquera aussi qu’il entretient une relation tempérée avec Jack. "Je ne bois quasiment que quand je sors. Avec trois verres de Jack Daniel’s sec, c’est bon, je suis bien. Après quatre ou cinq, ça commence à être critique".

Booba fait l'amour deux fois par jour, n'a pas d'arthrose et se met un peu de crème hydratante

Vous apprendrez également que s’il ne connait pas sa tension (qui la connait d’ailleurs ?), elle est "certainement parfaite". Pour entretenir ces 100 kilos, Booba, qui a fait de sa marque Ünkut un incontournable du style, explique ne fumer qu’occasionnellement et être un fumeur festif. Il confie également qu’il a commencé tout petit les arts martiaux et qu’en revanche même si il adore le basket il n’est "pas doué " et qu'il est "nul en foot" . Et sachez que si jamais vous invitez Booba à une soirée, no stress les gars. Si le Duc ne parle pas c’est pas qu’il s’emmerde. NON NON. "Quand je vais en club, je regarde les autres danser. Je suis un bringueur passif, on croit que je me fais chier mais non, je passe du bon temps.". Bref si vous voulez savoir comment Booba garde la pêche, rendez-vous sur Lui Magazine.

Source : Lui Magazine