Brandao sur Motta : Les coups de boule dans le football, un incontournable du style ?

Le célèbre coup de tête de Zidane a été immortalisé en sculpture de bronze
Ecrit par

Le récent coup de tête de Brandao sur Thiago Motta est devenu une affaire d’état. Tout le monde en parle, mais ce n’est pas le premier geste malencontreux de la sorte sur un terrain de football. Retour sur les castagnes emblématiques du foot à l’occasion des Incontournables du Style de la rédaction.

Le 16 août dernier, à l’issue de la 2ème journée du championnat de Ligue 1, le joueur bastiais Brandao assénait un coup de tête au milieu de terrain parisien Thiago Motta sur le chemin des vestiaires. Le nez en sang, le joueur parisien a été filmé quelques secondes après l’incident par les caméras de Canal+ qui retransmettaient la rencontre entre le PSG et le SC Bastia (2-0). Carton rouge pour Brandao ! Le président qatari du PSG, Nasser al-Khelaifi, souhaite une suspension à vie de Brandao, tandis que le SC Bastia ‘’condamne sans ambiguïté’’ l’acte de son joueur, et la sanction de la LFP (attendue ce jeudi 21 août) pourrait dépendre du délai d’incapacité professionnelle de Thiago Motta dont le nez serait cassé à 90% : au-delà de 8 jours d’ITT, Brandao risque deux ans de suspension ferme. Mais Brandao n’est pas le premier joueur de football à asséner un coup de tête à un adversaire. Rappelez-vous en en 2006 lors de la finale de la Coupe du monde de football en Allemagne, Zidane met un coup de tête à l’Italien Marco Materazzi après que ce dernier ait tenu des propos injurieux à l’encontre du joueur français. Ou encore Samuel Eto’o, Alan Pardew et plus récemment Kike Lopez. Cette semaine, nous avons ainsi décidé de revenir sur les célèbres coups de tête – cadrés - du football. Attention, certaines séquences pourraient heurter la sensibilité de certains… ou pas !

Plus d'actu sur Les incontournables du styleBrandao : Son coup de tête sur Thiago Motta dans les vestiaires du PSG, carton rouge

Brandao, qui n'a jamais aussi bien cadré une frappe

Une colère froide pour un acte prémédité ? Sur les enregistrements des caméras de surveillance du Parc des Princes, on observe que Brandao, après avoir salué Laurent Blanc, le coach parisien, attend calmement le milieu de terrain Thiago Motta avant de lui attribuer un violent coup de tête, pleine lucarne ! S’en suit un sprint jamais observé auparavant ! Certains qualifient Brandao de ‘’lâche’’ ou encore de ‘’tapette’’ pour s’enfuir aussi vite, tandis que d’autres lui trouvent des ‘’qualités de sprinter’’ jamais observées sur un terrain de football. En effet, Brandao a toujours été moqué pour sa technique mollassonne et ses pointes de vitesses en mode slow motion… A la rédaction, on lui attribue le trophée du joueur de Ligue 1 le plus détesté. Et en attendant la décision de la Commission de discipline de la LFP, Brando prend cher sur Facebook…

Zinédine Zidane, une retraite ''emblématique''

Rien ne présageait un tel geste de la part de notre Zizou national. Lui d’ordinaire si calme et si posé, un modèle pour tout une génération. Mais comme dirait la voix de Secret Story : ‘’méfiez-vous des apparences’’, et surtout de l’eau qui dort. Il s’agit d’un coup de tête d’autant plus emblématique puisque lors du Mondial 2006, cette finale entre la France et l’Italie (tab 5-3) marquait le dernier match de la carrière iconique de Zidane… Aussi, en 2012, ce geste malheureux de Zidane a été immortalisé en sculpture de bronze par Adel Abdessemed devant le centre George Pompidou de Paris. Une style de frappe qui méritait la postérité ?

Samuel Eto'o, le geste prémédité d'un sage

Samuel Eto’o, grand sage de la sélection camerounaise, n’a ainsi rien trouvé de mieux que de s’inspirer de Zidane après un accrochage avec un attaquant du Chievo Verone en 2010. La vidéo-ci dessus (en version originale italienne ! ) vous montre la scène. Le camerounais a donc écopé d’un carton jaune suite à ce violent coup de tête à son adversaire, Bostjan Cesar. Entre buzz et scandale, ce geste inadmissible sur un terrain de football a valu à Samuel Eto’o trois matches de suspension. C’était le premier geste de la sorte du joueur, d’ordinaire plutôt calme et philosophe. Suite à cette sanction légitime, l’attaquant de l’Inter Milan a présenté ses excuses à l’attaquant du Chievo Verone : ‘’mes excuses s’adressent à tous les acteurs de la rencontre, et au corps arbitral qui n’a pu voir cette faute hors de son champ visuel. Mais aussi à tous les fans de l’Inter et à tous les amoureux du football’’. Tout est bien qui finit bien !

Alan Pardew, l'entraîneur qui se prenait pour un Samouraï

En mars dernier, l’entraîneur de Newscastle United, Alan Pardew, a été expulsé à la 74ème minute puis condamné à payer 123 000 euros. Alors que son équipe dominait largement l’équipe de Hull City (4-1 à l’issue du match), Alan Perdew a littéralement pété les plombs en assénant un coup de tête au milieu de terrain David Meyler. Après la rencontre, l’entraîneur s’est expliqué sur SkySports : ‘‘ C’était dans la chaleur du match. Je regrette profondément et à l’avenir il vaut mieux que je reste assis. Évidemment, je n’avais pas l’intention de l’agresser. J’ai avancé ma tête et c’est tout’’. Mais, bien sûr... ! L’entraîneur est pourtant coutumier du fait : homme au sang chaud, il n’hésite pas à s’accrocher avec ses nombreux collègues. Un défi Ice Bucket pour le refroidir ?

Kike Lopez, qui s'inspire de Brandao ?

Quelques minutes seulement après le coup de boule de Brandao, Kike Lopez, actuellement attaquant au Càdiz C.F s’est lui aussi adonné à une pratique proche de la box thaï sur son adversaire du FC Séville, Iago Aspas, lors d’un match amical. Une bagarre entre tous les joueurs manquent de débuter sur le terrain, alors que l’arbitre sort son carton rouge.

A croire que le coup de boule intégère les nombreux gestes techniques du football. Le tout est de savoir bien cadré. Mais notons, que tout geste de violence est cependant inadmissible sur et hors d'un terrain de football et peut mettre, à long ou court terme, fin à une belle carrière... Le coup de boule est donc incontournable sur les terrains de football, mais aussi bien exécuté soit-il, on s'en passera.

Plus d'actu sur Les incontournables du stylePSG : Le maillot extérieur dévoiléPSG, OM, AS Monaco... Les 12 plus beaux maillots de la saison 2014-2015 de Ligue 1

Crédit : DR