Burger King peine à avaler Quick en Belgique

Ecrit par

Au fur et à mesure que Burger King se déploie en Europe, l'enseigne Quick disparaît. En Belgique, les franchisés font de la résistance.

Les changements économiques s'opèrent rarement sans heurts. En Belgique, Quick se débat encore pour ne pas passer sous pavillon Burger King. Le combat ressemble à celui de David contre Goliath, d'après le site rtl.be. L'offre de rachat formulée par 69 des 75 restaurants franchisés de Belgique a été refusée par le propriétaire de Quick, le groupe français Bertrand. Malgré l’appui d’un fonds d’investissement luxembourgeois et le soutien de plusieurs banques, l'offre a été jugée insuffisante. La marque Quick en Belgique vaudrait entre 120 et 160 millions d'euros. Burger King est bien décidé à absorber Quick. Les franchisés espèrent encore transformer ce rachat en partenariat avec leur futur acquéreur. Un espoir pas si fou que cela. Burger King a annoncé son souhait de garder Quick en France pour la restauration hallal. En Belgique, la demande de restauration hallal est importante.

Burger King peine à avaler Quick en Belgique

Est-ce à dire que nous ne verrons jamais d'enseigne Burger King pure et dure au pays de la frite ? Rien n'est moins sûr. Si le groupe Bertrand a racheté Quick au fonds Qualium en 2015, c'était explicitement pour revendre les restaurants à Burger King. En France, 40 Quick sont déjà destinés à devenir des Burger King. Les intentions du groupe Bertrand ne sont pas différentes pour les franchises belge. Quick réalise en Belgique un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros. Un tremplin économique dont Burger King - en pleine expansion commerciale à travers le monde - aurait tort de se priver. D'autres fonds d'investissement ont également manifesté leur intérêt pour acquérir Quick. Les négociations se poursuivent, mais quelle qu'en soit l'issue, Quick aura bien du mal à ne pas se faire dévorer tout cru.

Source : rtl.be