Calvin Klein : De Justin Bieber à Mark Wahlberg, comment le port des sous-vêtements a changé

Ecrit par

Les sous-vêtements et les hommes, une grande histoire d’amour qui ne date pas d’hier. Alors que la nouvelle campagne signée Calvin Klein dont l’égérie n’est autre que Justin Bieber a été dévoilée, nous sommes bien loin de l’époque où Mark Wahlberg s’exhibait tous pecs dehors en caleçon.

Au fil du temps, une seule chose semble avoir lié les campagnes de pubs pour sous-vêtements masculin, c’est le soin porté à l’esthétisme et au visuel. Pour le reste, les tendances éphémères ont eu raison du caleçon qui n’a certes pas connu de transformations spectaculaires au point de ne plus être reconnaissable mais présente tout de même des subtilités, témoin d’une époque donnée. Retour dans les années 90, quand la jeune et sulfureuse Kate Moss affichait son allure de brindille. A ses côtés, la caution masculine pour Calvin Klein n’était autre que Mark Wahlberg qui mariait à merveille le côté bad boy qui s’essaie au rap alors en pleine expansion et l’image du gendre idéal au corps sculptural. L’émergence du hip-hop a eu un impact considérable sur la manière de porter les sous-vêtements. Les baggy se portaient bas, histoire de bien montrer son caleçon à la longue coupe à qui voulait bien y jeter un œil. Les mecs se prenaient alors pour des 2pac en puissance pour pécho en boxer ce à quoi s'est également essayé Justin Bieber pour Calvin Klein dans une vidéo tuto.

Calvin Klein : De Justin Bieber à Mark Wahlberg, comment le port des sous-vêtements a changé - photo
Calvin Klein : De Justin Bieber à Mark Wahlberg, comment le port des sous-vêtements a changé - photo
Calvin Klein : De Justin Bieber à Mark Wahlberg, comment le port des sous-vêtements a changé - photo
Calvin Klein : De Justin Bieber à Mark Wahlberg, comment le port des sous-vêtements a changé - photo
Calvin Klein : De Justin Bieber à Mark Wahlberg, comment le port des sous-vêtements a changé - photo
Paquet serré

Les années 2000 ont connu un bouleversement en termes de style et de manière d’aborder la masculinité. Etre viril et prendre soin de soi sont désormais deux courants totalement en accord et la manière de porter ses sous-vêtements n’a pas échappé à des bouleversements. L’avènement du slip en est un exemple des plus frappants. Exit les caleçons larges qui se transforment en slip serré afin d’être à l’aise. Mais le confort ne reste pas l’élément majeur de ce changement, le sous-vêtement se fait objet de mode, travaillé dans le moindre détail. D’ailleurs la marque le Slip Français est fière de proposer du 100% made in France et des sous-vêtements aussi beaux que confortables. Les hommes prennent soin d’eux de la tête aux pieds en passant par le caleçon. On peut citer Cristiano Ronaldo qui a lancé sa propre marque de sous-vêtements CR7 underwear avec des campagnes calibrées au millimètre près. Sans oublier David Beckham, chef de file des métrosexuels, qui n’a pas hésité à sortir le grand jeu pour H&M. Dernières égérie en date pour Calvin Klein, Justin Bieber qui a achevé les beliebers et qui prouve que l’époque des bad boys à l’ancienne est révolue, du moins pour les campagnes de sous-vêtements.

Source : Calvin Klein