Est-il hype de se géolocaliser ?

Ecrit par

Bernard est à "Royal Cheese" rue Tiquetonne avec Géraldine. Autant de précisions qui nous sont imposées toute la journée sur les réseaux sociaux et dont on ne sait trop quoi penser. Est-il hype de se géolocaliser ? meltyStyle analyse

Se géolocaliser ou se géoréférencer est devenu une action banale pour la plupart d'entre nous. Restaurants, cinémas, rues, villes, places, Monoprix, trottoirs, tout y passe. Est-il vraiment branché de se géolocaliser ? A première vue, retrouver ses amis de manière impromptue est plutôt cool. "Tiens, Brigitte est au Madam". Première réaction ? Bien souvent cette mention nous indiffère autant que les 30 ans de Lorie aujourd'hui. Pourquoi ? Tout simplement parce que la géolocalisation est généralement un moyen bien trop grossier de dire "oui je suis dans un endroit hype, ma vie est super giga cool". Procédé trop has been pour les hipters et autres bobos, la géolocalisation a évolué et pris du grade avec FourSquare. En effet, on n'avait pas vu plus pratique depuis l'invention des capotes Louis Vuitton... Mais vous êtes-vous déjà demandés pourquoi nous sommes en permanence connectés à ces réseaux sociaux ? Envie ? Jalousie ? Ennui ? Il faut croire que cette manie est due à la croyance contemporaine que le don d'ubiquité est devenu le symbole du pouvoir et de la réussite. Et les ambiances de tous ces lieux de mourrir lentement mais sûrment, assassinées par des citadins bien trop occupés à lire leurs mails, leurs commentaires Facebook et à comptabiliser le nombre rassurant de pouces tendus en dessous de leurs satut 100% frime. Les branchés de toutes espèces ne vivent plus l'instant présent malgré le tatouage "Carpe Diem" qu'ils arborent fièrement sur le flanc. Un fléau 2.0 qui s'amplifie de jour en jour et qui nous laisse présager un avenir funeste pour les relations sociales.

Instagram, Facebook, Twitter, on en passe et des meilleurs, ce reflexe presque vital de se repérer sur une carte est-il un atout séduction ? Et bien non ! Être "branchouille" est un art dans lequel ce genre de pratiques doit être banni. Le problème majeur de la géolocalisation est qu'elle implique indirectement un désir de reconnaissance sociale bien trop évidente. Qu'il y a t-il de plus prétentieux (à part twitter "@ Aplusk") que de se géolocaliser au "Kong" ou pire encore "Chez Jeannette" ? Pourquoi communiquer à tous vos potes vos coordonnées géographiques si ce n'est pour flamber ? On n'a jamais vu Roger se géolocaliser au Tati Boulevard de Rochechouart. Alors laissez votre Wall (et ceux de vos contacts) tranquilles et profitez des personnes que vous avez en face de vous. Point.

Est-il hype de se géolocaliser ?