Facebook condamné à 150 000 euros d'amende en France

Facebook va devoir passer à la caisse !
Ecrit par

Facebook va devoir passer à la caisse ! La Cnil vient de condamner le réseau social à cause de l'exploitation douteuse des données de ses utilisateurs, entre autres.

Pour découvrir les nouvelles séries conçues et lancées par Facebook directement sur son réseau social, il faudra attendre un peu. Avant de faire le beau avec sa nouveauté, le groupe de Mark Zuckerberg doit aujourd'hui faire face à une décision judiciaire...et à une amende salée ! En ce mardi 16 mai 2017, la Commission nationale de l'informatique et des libertés, alias la Cnil, vient de condamner la firme à 150.000 euros d'amende, en raison "de nombreux manquements à la Loi informatique et libertés" dans sa gestion des données des utilisateurs. Concrètement, ce que reproche l'autorité française au réseau social américain, c'est d'avoir procédé à la combinaison massive des données personnelles des internautes à des fins de ciblage publicitaires. Ouh, pas bien ! Alors que Facebook a récemment intégré les réactions dans les commentaires, on a bien une idée de celle qu'on utiliserait...

Facebook condamné à 150 000 euros d'amende en France

Et les erreurs de Facebook ne s'arrêtent pas là. La CNIL a aussi constaté que le réseau social leader dans le monde traçait à leur insu les internautes, avec ou sans compte, sur des sites tiers via un cookie, comme l'explique l'autorité dans un communiqué diffusé ce jour. L'affaire est loin d'être terminée puisque la plateforme dispose désormais quatre mois pour faire appel devant le Conseil d'État si elle n'est pas d'accord avec cette condamnation. Bon, après, il convient de rappeler que, si la somme de 150 000 euros nous parait pas mal costaud, elle est finalement beaucoup moins impressionnante dès lors que l'on sait que cela correspond à environ 0,005% du dernier bénéfice trimestriel de Facebook, soit à peu près l'équivalent de ce qu'il gagne en 7 minutes de temps. Voilà, voilà !

Cet après-midi, le réseau social a tenu à répondre à cette condamnation : "Nous prenons acte de la décision de la CNIL, avec laquelle nous sommes respectueusement en désaccord. Nous avons apprécié les opportunités que nous avons eues de dialoguer avec celle-ci et de souligner notre engagement en faveur de la confidentialité de nos utilisateurs. Facebook respecte depuis longtemps la loi européenne sur la protection des données, depuis que nous avons choisi de nous établir en Irlande. Nous restons disponibles pour travailler avec la CNIL autour de ces questions, alors que nous nous préparons pour la nouvelle réglementation européenne sur la protection des données en 2018".

Crédit : Google Images