Facebook (encore) condamné en Espagne pour atteinte à la protection des données

Ecrit par

L'Espagne a donné son verdict : Facebook vient d'écoper d'une lourde amende pour avoir recueilli des informations personnelles au sujet de ses utilisateurs sans avoir sollicité leur accord pour le faire.

Pendant que Mark Zuckerberg réfléchit à la manière dont il peut donner une nouvelle dimension à sa plateforme Facebook, d'autres en profitent pour rappeler ce dernier à l'ordre ! Concrètement, alors que Facebook vient d'ouvrir Watch, son portail vidéo, aux Etats-Unis, on apprend que le réseau social vient une nouvelle fois (la troisième en l'espace de six mois environ) de se faire condamner par la justice pour avoir recueilli des informations personnelles au sujet de ses utilisateurs à de possibles fins publicitaires. Plus précisément, c'est en Espagne que Facebook vient d'être sanctionné sur la protection des données, comme l'a fait savoir l'organisme espagnol de protection des données (AEPD). Le montant de l'amende, estimé à 1,2 million d'euros, ne devrait pas pour autant faire trop mal à la trésorerie de la firme, qui affiche un chiffre d'affaires trimestriel supérieur à 9 milliards de dollars. Quoi qu'il en soit, le réseau social prévoit de faire appel, en affirmant respecter la législation européenne en la matière.

Pour aboutir à cette condamnation, l'AEPD dit avoir relevé "trois cas dans lesquels Facebook a recueilli des détails personnels tels que le sexe, la religion, les goûts personnels et les historiques de recherches de ses millions d'utilisateurs en Espagne sans informer ces derniers de la manière dont ces données seraient utilisées ni avoir sollicité leur accord pour les utiliser". De façon générale, l'organisme regrette que "la politique de Facebook en matière de respect de la vie privée contienne des termes génériques et flous". En parallèle de cela, Facebook teste une fonctionnalité de rencontres qui pourrait bien concurrencer Tinder. De quoi adoucir les tensions sur tous les fronts ? Pas sûr du tout...mais ça vaut le coup d'essayer !

Crédit : CC0