"Par la présente, j’interdis à Facebook", le message qui ne sert officiellement à rien !

Les messages engagés sur Facebook, ça ne sert à rien !
Ecrit par

Vos potes et vos parents sont du genre à partager des statuts interdisant Facebook d'exploiter leurs données ? Dites-leur d'arrêter, ça ne sert à RIEN.

Il y a quelques heures à peine, la rédac' de meltyStyle vous faisait savoir que Facebook testait un outil "anti-fake news", visant à vous permettre de mieux cerner la qualité et la véracité des contenus qu'on partage en masse sur le réseau social. Et bien sachez que vous n'avez désormais plus besoin d'un tel outil pour savoir que les longs statuts que vos potes postent en faisant référence aux règles de Facebook concernant l'utilisation de vos données n'ont aucune valeur légale. Mais, genre, vraiment aucune. Alors que les messages commençant par "Par la présente, j’interdis à Facebook…" sont de nouveau partout cette semaine et reviennent sans cesse comme un boomerang chaque année, la CNIL a finalement fait savoir que les messages de ce type n'ont aucune valeur juridique. Bam. Donc on arrête de partager ça maintenant, ok ?

"Par la présente, j’interdis à Facebook", le message qui ne sert officiellement à rien !

D'autant plus que, officiellement, il n'y a normalement pas de raison de s'inquiéter de la manière dont Facebook exploite ce que l'on partage sur sa plateforme : les conditions d’utilisation précisent bien que "le contenu et les informations que vous publiez sur Facebook vous appartiennent, et vous pouvez contrôler la façon dont [le réseau] partag[e] votre contenu grâce aux paramètres de confidentialité et des applications", comme le rapporte le site Frandroid. Mais bon, on le sait, en pratique, nous sommes nombreux à rester sur nos gardes à l'égard du réseau social. Et c'est bien normal, les bugs qui ont marqué ces derniers mois n'ont pas forcément réussi à nous rassurer. Et c'est particulièrement le cas du bug de Facebook qui a publié par erreur de vieilles photos que vous ne vouliez pas forcément revoir. Alors, plus besoin de vous exprimer...mais continuez de surveiller ! Êtes-vous du genre à partager ce genre de statuts ?

Crédit : Google Images