Foodporn et réseaux sociaux : Quand les photos accentuent l'envie de manger 

Le food porn néfaste pour la santé?
Ecrit par

Sans grande surprise, une étude vient de prouver que regarder des photos gourmandes sur les réseaux sociaux accentuerait la faim et serait même un facteur d’obésité chez les jeunes.

Si la mode du Food Pron et des photos hyper gourmandes d’Instagram nous permet notamment d’améliorer nos dressages pour donner envie aux followers, une étude publiée dans la revue scientifique Brain and Cognition nous révèle le côté plus sombre de cette tendance. Voir le best of d’Instagram des meilleurs burgers de Five Guys et scroller pendant des heures sur les comptes des meilleurs restaurants nous donnerait faim et contribuerait même à l’avancée de l’obésité chez la génération Y. L’étude explique que certains changements d’ordre physiologiques et psychologiques apparaissent en réponse aux images que l’on voit, et ces nouvelles habitudes sont loin d’être bonnes pour notre santé. Notre corps réagit à la vision d’une image appétissante par une accélération de la circulation sanguine dans la partie de notre cerveau associée au goût et à l’expérience de l’envie de manger.

Foodporn et réseaux sociaux : Quand les photos accentuent l'envie de manger 

C’est-à-dire que même si vous sortez d’un repas frugal et que vous n’avez plus faim, votre corps réagit aux photos que vous regardez par la faim. Les scientifiques appellent ce phénomène la "faim visuelle". Le cœur commence par battre plus fort, même si c’est souvent imperceptible, le niveau d’insuline augmente et vos glandes salivaires s’activent. Aujourd’hui, l’importance que prend le phénomène food porn pourrait donc avoir de graves conséquences à long terme. Heureusement, des tendances relativement saines existent aussi comme le Power Bowl ou encore le Sushi Burger , l'invention qui fait le buzz sur Instagram qui est en grande majorité vegan et qui requiert de cuisiner un minimum !

Crédit : twitter thats foodporn