Francky Bendahan : "Tout le monde veut des Yeezy Boost ou des NMD au Sneakerness Paris" (Interview)

Ecrit par

A l'occasion du Sneakerness Paris, la rédac' est partie à la rencontre de l'homme qui est derrière ce paradis des sneakers addicts. On a parlé du salon mais aussi des paires les plus prisées, comme la Yeezy Boost ou l'adidas NMD.

Il y a quelques jours, le Sneakerness investissait Paris le temps d'un week-end. Ce festival de la chaussure fêtait cette année sa troisième bougie aux Docks, de la Cité de la Mode et du Design, en plein cœur de Paris. Dans une ambiance underground, les visiteurs étaient chaussés comme jamais et les vendeurs proposées des baskets rares ou très demandées dans leurs étalages. La rédac' qui était le partenaire de cette troisième édition du Sneakerness est partie à la rencontre de Francky Bendahan, l'homme qui est derrière ce paradis des sneakers et l'un des plus importants collectionneurs français de shoes. Entretien.

Francky Bendahan : "Tout le monde veut des Yeezy Boost ou des NMD au Sneakerness Paris" (Interview)

meltyStyle : Pourquoi avoir opté pour la Cité de la Mode pour cette troisième édition du Sneakerness ?

Francky Bendahan : On avait envie de surprendre pour notre troisième anniversaire et de ramener un peu de fraîcheur au Sneakerness. Et puis la Cité de la Mode, en termes de symbolique, ça veut vraiment dire quelque chose. Il y a des marques comme Givenchy et Balenciaga qui sont venus défiler dans le même espace où nous sommes aujourd'hui. Et l'idée était justement de ramener notre culture sneakers/street dans un lieu où des marques de haute couture ont déjà défilé avec un côté graffiti undergroud qui enveloppait notre événement.

Francky Bendahan : "Tout le monde veut des Yeezy Boost ou des NMD au Sneakerness Paris" (Interview)

mS : Puma a conçu deux paires inédites pour le Sneakerness. Est-ce qu'on pourrait voir d'autres marques designer des paires pour cet événement ?

FB : J'ai eu la chance de designer moi-même ces paires. Puma me soutient depuis quelques années et on m'a donné le privilège de designer une collaboration inédite pour le Sneakerness Paris. Cette collection est composée de deux paires de chaussures qu'on appelle le Paris Patriot Pack. Et seulement 100 paires existent pour chacun des deux modèles. On a aussi une collab' avec Alpha Industries, une autre avec Clae et une collab' avec la grande marque de chaussettes suédoises, Happy Socks. Et on a une collab' textile avec les (Art)istes. Aujourd'hui, j'ai vraiment la chance, moi et mon équipe, d'accéder à des collaborations exclusives à notre événement et c'est quelque chose de jamais vu dans les autres salons de sneakers.

mS : Quelles sont les paires les plus prisées pour cette troisième édition du Sneakerness Paris ?

FB : D'après ce que j'ai pu voir, les paires que tout le monde veut avoir sont : les Yeezy Boost et les adidas NMD. C'est une évidence. Mais après, le Sneakerness parle à tout le monde grâce à la variété des produits qui y sont commercialisés. Donc au final, il n'y a pas une paire qui est plus prisée que l'autre. Beaucoup de gens voulaient par exemple se procurer la collab' Puma x Sneakerness et on a pu voir tout au long de la journée, une longue queue devant le stand Puma. Il y'en a vraiment pour tout le monde et toutes les bourses.

Francky Bendahan : "Tout le monde veut des Yeezy Boost ou des NMD au Sneakerness Paris" (Interview)
Francky Bendahan : "Tout le monde veut des Yeezy Boost ou des NMD au Sneakerness Paris" (Interview)

mS : Qui vient justement au Sneakerness Paris ?

FB : C'est monsieur et madame tout le monde. On n'a pas de filtres. Aujourd'hui, on attire les gens qui connaissent l'univers de la basket mais aussi ceux qui veulent juste passer du bon temps ou s'amuser à la Cité de la Mode.

mS : Depuis la première édition du Sneakerness, est-ce que tu trouves que le marché de la basket a grossi ?

FB : Le marché des sneakers continue de grimper. Maintenant vu que ça existe depuis un certain moment en France, on arrive à une certaine stabilité. Mais on verra ce que nous réserve le futur.

mS : Mais sinon, quelle est ta paire préférée ?

FB : Ma paire de pantoufles (rires).