Free Fight : le MMA, sport de la rentrée

Ecrit par

Comme chaque année, la rentrée approchant, tu souhaites t’inscrire dans un club sportif. Problème : tu ne sais que choisir. meltyStyle te propose de découvrir le Free Fight, l'autre sport des brésiliens

Le MMA (Arts Martiaux Mixtes), existe depuis fort longtemps. Le Pancrace grec, peut être considéré comme une de ses premières formes connues (dès -648 au JO). Aujourd’hui, les combattants sont de véritables stars, et ce sport est en train de dépasser la boxe anglaise en terme de popularité (peut-être même bientôt parmi les sports qui font craquer les filles). Endurance, puissance et technique seront développées par la pratique du Free Fight. Alors si tu as envie de devenir un Action Hero comme Stallone et ses potes mercenaires de "The expendables", inscrits-toi au plus vite dans le club le plus prés de chez toi !

Premier point, le MMA n’est pas un sport de brutes épaisses. On est loin des débuts, où tous les coups (ou presque) étaient permis. Aujourd’hui, les catégories de poids existent, les règles sont strictes et les arbitres très compétents. Aucune raison de redouter ta première séance. De plus, comme souvent, les sports durs, violents, imposent à leurs pratiquants humilité et respect. Donc prépare tes gants, protège-dent (et tibias), coquille (assortie à ton slip American Apparel) et précipite toi dans l’académie la plus proche.

Passons aux bénéfices physiques du sport. Le MMA développe la musculature (les combattants sont souvent bâtis comme Ryan Reynolds). Pas forcément en poussant de la fonte, mais par les exercices d’entraînement basés sur des portées ou test de résistance. Dans les phases de combat debout, la répétition des enchaînements améliore la coordination. Enfin, l’endurance est une qualité primordiale dans le Free Fight. En effet, les rounds, généralement de 5 minutes sont très éprouvants (sur ce point, la difficulté est comparable au squash, jamais de répits pendant les phases de jeu). Parce que le "danger" peut venir de partout (projection, pieds, poings, genoux, hiboux, cailloux…). Le footing est donc un complément obligatoire au MMA, comme pour tout sport de combat, pour éviter de tirer la langue au bout de 10 minutes d’entraînement.

Si tu pratiques déjà un art martial, tu partiras avec une longueur d’avance sur les débutants. Mais le Free Fight t’apportera beaucoup. C’est très enrichissant d’être confronté à de nouvelles règles, méthodes d’entrainement… Et puis le grand avantage de ce sport, c’est d’apprendre à se battre aussi bien au sol que debout, d’où l’acquisition d’une énorme base technique (ainsi, tu pourras aider tes potes lors de bastons, comme le Bro Code te l’impose). Alors si tu rêves de prendre la suite de Cheik Kongo en UFC, tu sais ce qu’il te reste à faire. Pour plus d'info, trouver un club ou autre, visite www.combat.infosplus.net.