Free Mobile : Offres rêvées du quatrième opérateur

Ecrit par

Oyez, oyez ! Free Mobile s'apprête à débarquer en terre hexagonale, jusque-là dominée sans partages par trois opérateurs. En l'attente de ce combat épique imminent, devisons sur les offres possibles de Free Mobile susceptibles de désarçonner ses opposants

Damoiselles, damoiseaux, Free Mobile arrive sous peu en terre Hexagonale. Et c'est dans le silence qui précède les grandes des batailles que l'humble troubadour que je suis a décidé de faire le point avec vous sur les forces en présence. Mais avant de vous donner nos prédictions et nos attentes, je me dois de vous conter cette histoire depuis son commencement. Notre histoire commence fin des années 90. Free part à la conquête du net et ressort victorieux face au terrible colosse d'Outre-Atlantique j'ai nommé AOL. Il faut ensuite attendre l'an de grâce 2009 pour que Free se décide à se lancer dans une campagne historique en plein coeur monde hostile des opérateurs français de téléphonie mobile.

Le statu Quo

Jusque-là, régnaient sans partage sur la téléphonie mobile en terre hexagonale, trois opérateurs historiques. Ces vielles puissance en place depuis de nombreuses années multipliaient les offres pensant ainsi convaincre un maximum d'abonnés de rallier leur cause. Et c'était le cas, mais au fil des années, l'accumulation de toutes ces offres avait rendu le choix des abonnés véritablement cornéliens. De plus, ces seigneurs de l'ancien temps avaient trouvé une méthode imparable pour donner l'impression au chaland de ne pas payer leurs téléphones. Ils prélevaient mensuellement une partie du coût de l'appareil jusqu'à obtenir bien souvent à la longue, plus que la valeur originelle du téléphone en question. Une facture indolore mais parfois salée qui ajoutait encore à la confusion de l'abonné non initié. D'autant que ce dernier se croyait libre de ses choix, alors qu'il devait pour obtenir son appareil, apposer sa griffe sur un accord de servage allant jusqu'à deux longue année de vassalité presque forcée. C'est alors que Free a décidé de libérer de ces contraintes la téléphonie mobile en terre hexagonale.

Free Mobile : Offres rêvées du quatrième opérateur
Le libérateur ?

En langue des Anglois, Free peut tout aussi bien signifier "gratuit" que "libre". Une fort belle tournure qui, si il s'avère qu'elle définit véritablement le cœur du conquérant qui en porte le nom, pourrait bien présager de grand chamboulement dans le royaume de France. A la tête de l'assaut, juste sous l'étendard de Free flottant aux quatre vents, le seigneur de guerre et libérateur autoproclamé de la populace abonnée, se dresse Xavier Niel, chef historique de Free, impavide devant ses futurs opposants pourtant immensément puissants. Il leur fait face avec courage et lance à la masse populaire la promesse d'une révolution mobile attendue comme le messie par une foule en liesse. Mais Free est-il ce libérateur messianique que nous attendons tous, ou cache-t-il derrière ses fières armoiries les même sombres complots que ses trois ennemis ? La seule chose certaine à l'heure qu'il est, c'est que ces grands espoirs nous font tous songer à de meilleurs lendemains.

Chevalier blanc

Si Free veut encore être vu comme un chevalier blanc, dans le noir univers du téléphone mobile, il lui faudra tenir ses promesses. Tout d'abord il faudra que Free Mobile, dont les cartographes ont terminé de définir les futures frontières, libère les abonnés. Plus d'engagement pour les forfaits. Plus de téléphone que l'on croit gratuits ou presque mais que l'on paye tout au long d'un servage de deux années, et même au-delà… Et enfin, une promesse est une promesse, une diminution substantielle de la dîme forfaitaire mensuelle est donc attendue de pied ferme, et le tout dans une offre claire et limpide telle l'eau d'un torrent de montagne à l'orée du printemp. Le rêve que nous avons tous au fond de nos cœurs naïfs est finalement plutôt simple : Un forfait voix illimité à 5€, un forfait voix et sms illimités à 10€ et un forfait voix, sms illimités + 3G 500Mo à 15€, 1Go à 20€ et 3Go à 25€. Voici a quoi devra ressembler le saint Graal que Free devrait brandir pour se garantir un aval massif auprès de la populace enchaînée de notre beau royaume de France. Rendez-vous au soir des toutes premières batailles à la taverne meltyStyle. Je serai là pour deviser avec vous de ce graal Free Mobile. Pour savoir s'il correspond ou non à nos si grandes attentes. Mais dites-moi plutôt, jeunes damoiseaux, pensez-vous que le seigneur Xavier Niel saura mener à bien cette quête historique ?


7 commentaires
  • Signaler
    ps : gg , tout à fait dans le ton de l'article ;)
  • Signaler
    Le prix des forfait sont un espoir mais rien n'est certain. Cependant il faudra en effet payer son portable plein pot mais il semblerait que Free ait un accord avec Sofinco pour un étalement du paiement sans frais (genre crédit à 0%)
  • Signaler
    Est-ce que ces nouveaux forfaits à 5, 10, 15 euros sont comme ceux de Sosh ? C'est à dire qu'il n'y a pas d'engagement mais on paie le téléphone plein pot ?
  • Signaler
    malgré la fourberie des "autres" opérateurs, nous freenautes du clan des free, attendons,éspérons que le Graal arrive vite... mais d'autres vont tomber dans leurs pieges sournois et perfides...... la patience est au gout du jour, le jour arrive ou nous serons plus opprimés par ces mécréant.
  • Signaler
    La concurrence a déjà commencé à s'adapter en revoyant tous leurs forfaits, mais est ce que cela sera suffisant ? Avec le tonnerre qu'a créé Free avec son offre internet, on peut s'attendre à de belles choses, en tout cas on espère que l'expérience avec l'offre internet se réitérera avec son offre mobile. De plus, s'il parvient à le faire, il récupérera sans doute également de nouveaux abonnés internet, car maintenant la plupart des contrats mobiles sont liés au contrat internet (ex. du multipack chez SFR).