Griezmann, Agüero, Verratti... On a testé leurs chaussures Puma ! (vidéo)

On a chaussé la nouvelle édition des evoPOWER de Puma !
Ecrit par

Au cœur de Londres, dans le quartier de South Bank, Puma a décoré la Bargehouse aux couleurs des dernières Tricks, les chaussures de foot bicolores qui attirent systématiquement nos yeux. On a chaussé ces nouveaux crampons dans un lieu atypique.

Habituellement foulée par des designers et des artistes, la Bargehouse londonienne était cette fois-ci privatisée pour les amateurs de ballon rond. Hier, ses murs de briques n’abritaient pas des œuvres d’art, mais plutôt des créations destinées aux footeux. Les dernières paires de Puma Tricks, déclinées en evoPOWER et evoSPEED, y étaient présentées, et j’ai pu les tester dans une ambiance underground rehaussée de touches de vert fluo et de rose pétant. Une accroche visuelle qui colle à l’esprit Tricks depuis 1998, date à laquelle le Camerounais Rigobert Song décida de bousculer le code vestimentaire du footballeur en enfilant des Puma dépareillées. En pleine Coupe du monde. Près de 20 ans plus tard, l’équipementier allemand utilise encore ce concept détonnant, avec des ambassadeurs séduits tels que Sergio Agüero, Antoine Griezmann (qui a opté pour les evoSPEED), Marco Reus, Cesc Fabregas, Marco Verratti ou Olivier Giroud. Et comme le dernier cité, j’ai choisi de glisser mes pieds dans une tige conçue pour la puissance.

Griezmann, Agüero, Verratti... On a testé leurs chaussures Puma ! (vidéo)
Griezmann, Agüero, Verratti... On a testé leurs chaussures Puma ! (vidéo)
Le style impactant

En parcourant le dédale d’escaliers de la Bargehouse, je me suis frotté à quelques exercices typiques réalisés lors des entraînements des plus grands joueurs. Robustes sans être lourdes, les evoPOWER 1.3 mixent un subtil mélange de style et d’impact. Son enveloppe permet des contrôles soignés tout en assurant des frappes lourdes, et la position de ses crampons a été savamment pensée selon les résultats d’une étude basée sur la force de la prise d’appui. Lors d’un tir de mule par exemple. Donc pour les canons à cuir qui nous lisent, sachez que ça part fort. Je n’ai volontairement pas rajouté « et bien », car Puma décline toutes responsabilités en cas de pieds carrés. Côté confort, les evoPOWER n’oublient pas d’être « très flexibles », comme a pu le souligner Cesc Fabregas. Un bon point pour une chaussure robuste. Découvrez également la collection Puma en collaboration avec SWASH London. Et vous, plutôt puissance ou vitesse ?

Source : Puma - Crédit : Puma