Have You Met Clara : La théorie de l'attachement

Ecrit par

On s'est tous déjà demandé pourquoi une relation ne fonctionnait pas, pourquoi l'autre ne nous aimait pas de la même façon que nous l'aimions. En effet, les difficultés à rencontrer la personne qui partagera notre vie sont nombreuses. Retour sur la théorie de l’attachement.

Mésentente, incompréhension mutuelle, manque d’attention, contrainte, étouffement, agressivité, mésinterprétation des dynamiques sexuelles... Ces situations apportent désarroi et mal-être. Et bien, en lisant pour vous (et moi) un bon nombre d'articles sur l'amour (mais aussi sur l'orgasme dans ma dernière chronique d'Have You Met Clara), j'ai découvert les études de Mr Bowlby, qui a mis au point une théorie éclairante. Le doc a élaboré un modèle pionnier selon lequel l'enfant, en réaction aux interactions avec ses parents, développe des représentations mentales d’expériences d’attachement concernant le soi et les autres. Selon John Bowlby c’est seulement si les parents répondent de manière consistante aux besoins de l'enfant, que ce dernier développe un style d'attachement de type "confiant". Nos premiers attachements pourraient donc influencer durablement nos attentes à l’égard des relations intimes. Dr John classe alors nos comportements amoureux en quatre catégories.

Et même si je suis certainement la personne détestant le plus au monde d'être mise dans des "cases", je dois tout de même me rendre à l'évidence, il existe bien des schémas relativement "classiques". C'est assez amusant et un peu flippant de se retrouver dans une de ces catégories comportementales comme si l'horoscope de l'amour ne comportait que quatre signes, chacun avec une façon de ressentir, d'aimer et d'attendre de l'autre. Sauf qu’ici c’est du sérieux, on ne parle pas astrologie et la théorie de l’attachement est aujourd’hui le cadre de référence le plus important en psychologie du développement, en psychologie de la personnalité et en psychologie sociale. Oui... Quand même ! Cette théorie nous explique la cohésion au sein du couple ou au contraire les malaises conjugaux. Alors c’est quoi votre style ?

http://24.media.tumblr.com/fed53e27092f2f40e37fb76c00d74112/tumblr_mkdcwmBJPK1qd8wdao1_500.gif
Confiant

Le style "confiant" est caractérisé par un faible niveau d'anxiété. Les personnes dites "secure" possèdent une image positive d’eux-mêmes et des autres. Ils ont l’impression de mériter l’amour et d’avoir le contrôle de leur destinée. En couple, ils sont à l’aise avec l’intimité, l’engagement et l’interdépendance. Ils sont capables de dépendre de l'être aimé. On estime que ces adultes qui possèdent une bonne sécurité d’attachement sont les plus satisfaits et heureux dans leur relation amoureuse. Ils vivraient des relations relativement durables et seraient moins sujets aux divorces. Les confiants s’investissent dans leurs relations de couple et ne démontrent pas de possessivité à outrance, ni de peur du rejet. Toutefois, ils sont aussi capables de vivre seuls et sont capables de rompre une relation qui n’est pas satisfaisante pour eux.

Communication : Les individus au style sécurisant possèdent une bonne écoute et une capacité à exprimer une opinion marquée par l’ouverture. Ils sont capables de compromis et n’évitent généralement pas les conflits.

Habiletés de soutien : Ils perçoivent mieux les besoins de soutien de leur conjoint et sont plus capables d’y répondre que les individus de tous les autres styles d’attachement. Ils sont également en mesure de demander du soutien.

Sur le plan sexuel : Il semble que les individus confiants soient les plus satisfaits. Ces individus fidèles manifestent respect et ouverture à l’intérieur des relations sexuelles, où la communication favorise le plaisir et l’intimité. Ils vivent ainsi plus d’émotions positives lors de l'acte amoureux.

http://www.reactiongifs.com/r/confidence.gif
Anxieux

Il s’agit environ de 20 % de la population et prévaut légèrement plus chez les femmes. Le style «anxieux» est caractérisé par la tendance à avoir des relations conflictuelles. Ces adultes possèdent une image négative d’eux-mêmes. Ils ont le sentiment d’être indignes de l’amour. Ils ont toutefois une image positive des autres, ce qui les amène à rechercher sans cesse l’attention et l’approbation. Dans leurs relations de couple, ils montrent une grande peur d’être abandonnés, de ne pas être aimés. Ils manifestent des attentes de soutien et d’amour exagérées, une hypervigilance aux signes de rejet et de la jalousie qui les prédisposent à la dépendance. Les personnes au style anxieux vivent difficilement seules et tombent facilement en amour dès qu’une personne leur manifeste de l’intérêt. Ils demeurent donc souvent dans des relations insatisfaisantes plutôt que de mettre un terme à cette relation par peur de se retrouver seuls.

Communication : Ils ont tendance à percevoir tout conflit comme un signe de rupture potentielle et sont alors envahis d’une anxiété qu’ils veulent calmer par la discussion. Ils cherchent à communiquer en se dévoilant de manière excessive, mais sont finalement peu disponibles pour écouter leur partenaire. Leurs besoins sont parfois envahissants et peuvent utiliser la domination, les attaques et la violence comme tentative de ramener l’autre vers eux.

Habiletés de soutien : Les personnes dites "préoccupées" possèdent de grands besoins de soutien qu’ils réussissent rarement à combler au sein de leur relation amoureuse. De leur côté, bien qu’ils se montrent disponibles à soutenir leur conjoint, ils tendent à le faire de façon insistante et envahissante plutôt que de répondre de façon ajustée aux besoins de l’autre.

Sur le plan sexuel : Ils recherchent l’intimité à travers la tendresse et l’affection. La sexualité est pour eux, une façon de "garder" leur partenaire amoureux et de se rassurer sur l’amour que celui-ci leur porte. Les adultes ayant un style d’attachement anxieux, non confiant, ont tendance à être obsédés par leurs amours, souffrent de jalousie et connaissent un taux élevé de divorces.

http://2.bp.blogspot.com/-Gu_jAKrUsyg/UNS4x8hnp7I/AAAAAAAAD50/4_sgiJREfyI/s1600/confession.gif
Évitant

Il s’agit environ de 15 % de la population qui prévaut légèrement chez les hommes. Le style «évitant» possède une image positive de lui-même, mais une image négative des autres. Ils évitent les relations trop intimes et refusent de montrer trop de vulnérabilité car ils doutent de la capacité de l’autre à répondre à leurs besoins. Les personnes dites "hésitantes" se refusent à dépendre des autres et se sentent plus confortables dans des relations "distantes" dans lesquelles ils se dévoilent peu. Les "détachés" ont appris à se fier à eux-mêmes plutôt qu’à chercher du réconfort provenant d’autrui.

Communication : Les détachés évitent les conflits qu’ils perçoivent comme une occasion de se rapprocher. Ils ont tendance à se retirer des conversations et peuvent même devenir hostiles si leur partenaire les oblige à communiquer.

Habiletés de soutien : Les individus "évitants" ont tendance à minimiser leurs besoins de soutien parce qu’ils estiment qu’ils ne peuvent pas compter sur les autres. Ils ont également une faible sensibilité aux besoins de leur partenaire.

Sur le plan sexuel : Les détachés seraient plus à l’aise dans les relations sexuelles sans engagement plutôt que dans les relations sexuelles au sein d’un couple. Ils auraient tendance à être infidèles avec une facilité à mettre un terme à une relation jugée insatisfaisante ou qui demande un engagement à long terme.

http://cdn.thatssotrue.com/2012/3/6/thatssotrue_3635_1331081925.gif
Craintif

Le style craintif représente entre 10 et 15 % de la population et possède une image négative de lui-même et des autres. Les "craintif-évitants" se perçoivent comme des êtres non aimables, sans mérite et anticipent le rejet des autres. En réalité, ils désirent le contact intime, mais craignent trop la souffrance de l’abandon. La proximité est difficile à supporter parce que ce sont des personnes solitaires et peu affirmés se confiant peu à leurs proches. Leurs relations amoureuses sont souvent insatisfaisantes car malgré leur inconfort face à l'intimité ils éprouvent un grand besoin d'être rassurés.

Communication : Les craintifs possèdent de faibles habiletés de communication. Leurs réactions à l’égard du conjoint sont souvent contraires à ce qu’ils ressentent, ce qui peut les pousser à utiliser la violence pour tenter de régler leurs conflits.

Habiletés de soutien : Ils ont de grands besoins de soutien, mais qu’ils expriment très difficilement. Ils sont donc également peu efficaces pour soutenir leur partenaire romantique, ne se croyant pas assez compétents pour le faire.

Sur le plan sexuel : Ils sont anxieux envers leur performance sexuelle, ont une faible satisfaction et démontrent une grande acceptation d’actes sexuels non désirés. Enfin, les craintifs ont en général moins d’expériences sexuelles que la norme et sont plus susceptibles de souffrir de problèmes liés a la sexualité.

http://img.pandawhale.com/93093-Stubbs-scared-reaction-gif-Hap-EF6n.gif
La thérapie

Vous vous êtes reconnus dans l’une de ces catégorie est vous espérez un changement ? Rassurez-vous, rien n’est immuable parce que l’on peut toujours s'améliorer si on le désire et notamment pour la personne que l’on aime. On peut aussi se comporter différemment en fonction de la personne qui nous aime et de sa façon de nous aimer. Sachez qu'il existe des thérapies qui tendent à faire prendre conscience des blocages, et des mécanismes de défense bloquant nos engagements émotifs. La solution est dans la compréhension mutuelle ! Le fait de savoir que notre amoureux(se) ne nous juge pas et nous accepte tels que nous sommes nous permet de nous libérer, d’exprimer nos besoins plus facilement et donc d’aimer mieux. Nous portons tous notre passé alors on l’assume et on avance ? Rendez-vous sur le quai pour un nouveau départ !

Have You Met Clara : La théorie de l'attachement

Plus d'actu sur Have You Met ClaraHave You Met Clara : Les bienfaits du baiserHave You Met Clara : 5 véritables raisons de faire souvent l’amour


2 commentaires
  • Signaler
    J'ai trouvé des infos intéressantes sur comment faire durer l'amour sur www.voyante-telephon e.com et je trouve ces théories de l'attachement en amour super intéressantes, en effet la question de l'attachement est une vraie question et il est certain que dans notre vie amoureuse, on a tendance à répéter des comportements en lien avec notre enfance, même notre petite enfance. une personne insécurisée sur l'amour de ses parents, aura tendance à s'insécuriser dans ses relations amoureuses même si son partenaire fait tout pour la rassurer ou le rassurer. Il y a des signes asto qui ont besoin d'être rassurés, ce sont les Cancer, les Scoirpions, les Poissons, les Lions.
  • Signaler
    Théorie biaisée ! Pour ma part je m’apparente à 3 classes sur 4.