Impression 3D : Un canard remarche grâce à une patte imprimée en 3D

Dudley le canard avec sa prothèse
Ecrit par

L'impression 3D fait des miracles. Dudley, un canard qui s'est fait priver d'une de ses pattes, peut enfin remarcher grâce à une prothèse réalisée par la technologie 3D.

L'impression 3D permet à un canard du nom de Dudley de remarcher à l'aide d'une prothèse. C'est lors d'un affrontement contre des poulets que Dudley le canard s'est fait arracher une de ses pattes, mais grâce à la technologie 3D, le canard est de nouveau sur pied. Dudley aurait-il bénéficié de la combinaison d'Iron Man imprimée en 3D pour se venger des poulets ? Que nenni. Le petit canard a reçu une prothèse qui a été réalisée par un ingénieur du nom de Terence Loring qui s'est pris d'affection pour le volatile. "Il n'arrivait pas à suivre" a mentionné Doug Owner co-propriétaire du centre Animal and Rescue Services. Ayant eu pitié de sa situation, Terence Loring a pris la décision de sauver la pauvre bête en lui créant une prothèse à partir de l'impression 3D.

Impression 3D : Un canard remarche grâce à une patte imprimée en 3D

Ce projet a été réalisé avec l'aide de la société 3D Proto3000, qui a gracieusement imprimé la patte du canard à l’aide de l'une de ses imprimantes 3D. Il a fallu seulement deux essais pour que les ingénieurs arrivent à un résultat final parfaitement fonctionnel. La prothèse se compose d’une patte rigide, raccordée à un pied en plastique souple et caoutchouc permettant de faciliter les déplacements. Désormais avec cette patte bionique, Dudley le canard remarche parfaitement. A l'heure où l'impression 3D fait des miracles avec le premier organe humain imprimé prévu pour 2014 , cette technologie est déjà venue en aide à d'autres animaux amputés tels qu'un alligator et une tortue. Comme quoi la technologie 3D peut nous réserver de belles surprises.

Plus d'actu sur Impression 3DImpression 3D : Des sous-vêtements imprimés en 3 secondes

Quand l'impression 3D vient en aide à un canard amputé par Gentside Découverte
Source : Gentside - Crédit : gentside