iPhone et obsolescence programmée : HOP dézingue Apple sur le plateau de Quotidien, et Yann Barthès se trompe !

Ecrit par

L'association Halte à l'obsolescence programmée n'encourage pas les mises à jour d'iPhone. Invitée sur le plateau de Quotidien, Laetitia Vasseur- la co-fondatrice de HOP- a dézingué Apple. Mais Yann Barthès s'est trompé.

Laetitia Vasseur n'a pas mâché ses mots. Invitée par Yann Barthès sur le plateau de Quotidien, la co-fondatrice et déléguée générale de l'association HOP (Halte à l'obsolescence programmée) a conseillé de ne pas mettre à jour les iPhone. Une recommandation qui peut avoir de lourdes conséquences, puisque les mises à jour iOS corrigent les failles de sécurité découvertes au fil des jours. Et comme si ce n'était pas assez, Yann Barthès a abordé la question de l'obsolescence programmée avec une contre-vérité. "Apple a reconnu avoir bridé volontairement ses iPhone pour nous obliger à en changer", a expliqué le chouchou du PAF. Mais non, Yann... cette fois-ci, tu es loin du compte et meltyStyle te fait comprendre ton erreur.

La firme de Cupertino a avoué qu'elle bridait ses smartphones pour prolonger la durée de vie de la batterie et donc, de l'iPhone. Autrement dit, c'est un peu le contraire de l'obsolescence programmée. Ce qu'on peut réellement reprocher à Apple c'est sa faible communication par rapport à ce ralentissement des iPhone, sans plus. D'ailleurs, les excuses de la Pomme visaient tous les utilisateurs qui regrettaient ce manque de communication. Quant au programme de remplacements de batteries à 29 euros au lieu de 89, cette offre est "loin d'être suffisante" selon la co-fondatrice de HOP. Cette dernière rajoute qu'"on attend un changement dans la conception des produits même. Le fait que la batterie soit inamovible, qu'on ne puisse pas la changer, c'est un problème majeur". Et il faut avouer qu'un iPhone équipé d'une batterie amovible serait encore plus alléchant..

Crédit : TF1