Joey Badass au Citadium pour le lancement de la adidas Superstar Supercolor (Report)

Showcase Joey Bada$$-adidas Supercolor
Ecrit par

Le rappeur américain Joey Badass s’est produit, hier soir, lors d’un showcase privé pour le lancement de la Superstar Supercolor d’adidas, au Citadium de Paris. meltyStyle était présent et vous raconte.

Pour le lancement de la Superstar Supercolor, en collaboration avec Pharrell Williams, la marque aux trois bandes, adidas, a mis les petits plats dans les grands en invitant le jeune rappeur Joey Badass pour un showcase privé au Citadium Caumartin, à Paris le 26 mars. Un vrai pied de nez à Nike et son Air Max Day qui se tenait le même jour. Le rendez-vous est donné à 22h. Mais, comme pour tous les événements, l’horaire n’est qu’un trompe l’œil puisqu’on entre vers 23h. Pour patienter, le DJ Kyu Steed est aux platines et passe tous les gros hits rap US actuels.

Joey Badass au Citadium pour le lancement de la adidas Superstar Supercolor (Report)
Joey Badass au Citadium pour le lancement de la adidas Superstar Supercolor (Report)

Après trente minutes d’attente, Joey Badass fait son entrée en compagnie de son accolyte du label Pro Era, Dyemond Lewis. Le MC débute par B4.Da.$$, titre éponyme de son premier album. Dès le premier morceau, le ton est donné. Le rappeur est en forme et utilise tout l’espace de la petite scène aménagée. Il enchaîne ensuite sur les singles phares de son premier disque, Christ Conscious, Big Busty, et N°99. Déchaîné, Joey Badass balance sa bouteille d’eau, arrosant allègrement le public. Pas seulement, puisque son DJ officiel, Statik Selektah, est également mouillé. Ce qui aurait pu apparaître comme un détail se transforme en scandale. Le DJ n’arrive plus à accéder à son MacBook, à cause des gouttes d’eau sur son paddle. Statik Selektah fait la gueule et on sent que le live approche à sa fin. Mais Joey Badass encourage le public et finalement, tout rentre dans l’ordre.

@joeybadass #citadium#paris ????

Une vidéo publiée par @lucianafloweers le

Après avoir donné sa serviette à une demoiselle dans le public, le rappeur new-yorkais continue avec On & On, qu’il avait joué en avant-première sur le plateau de Jimmy Fallon pour une performance mémorable. Après 40 minutes de show, Joey Badass quitte la scène en tapant dans les mains du public. Le DJ Kyu Steed reprend les rênes de la soirée et balance un gros A$ap Rocky pour prolonger la bonne ambiance. Marion, qui ne connaissait pas l’artiste, a bien apprécié le showcase. " C’était sympa. Je n’avais jamais écouté ce qu’il fait. J’étais invitée par une amie. Après, je ne sais pas si j’irai le voir de moi-même. Si on m’invite à nouveau, pourquoi pas." De son côté, Olivier a été convaincu par la performance du rappeur américain : "J’avais déjà écouté cinq, six sons de lui. J’ai bien aimé son énergie et les sons qu’il a joué en live. Je pense que je me rendrai à son prochain concert. Pour un showcase, c’était vraiment pas mal " a-t-il confié. Les 300 participants semblent avoir été convaincus et ils en redemandent.

Joey Badass au Citadium pour le lancement de la adidas Superstar Supercolor (Report)
Joey Badass au Citadium pour le lancement de la adidas Superstar Supercolor (Report)

Au final Joey Badass aura livré une bonne prestation malgré le courte durée du concert. Seul bémol : l’heure tardive. Avec un rendez-vous à 22h (ce qui est déjà tard), le show n’a commencé qu’à 23h30 et s’est terminé vers 0h15. Un événement pensé pour des parisiens mais pas pour des banlieusards qui ont dû partir avant la fin de l’événement. Une petite fausse note qui ne gâche cependant pas le plaisir d’avoir vu l’un des meilleurs rappeurs de sa génération. A découvrir : les 50 paires de Superstar Supercolor by Pharrell Williams pour adidas.

Crédit : lianemescudi, noemienoms, Cyril Coantiec