Juun. J, Henrik Vibskov, Melinda Gloss : Défilés homme fashion week automne hiver 2015 Paris

Melinda Gloss automne hiver 2015
Ecrit par

Melinda Gloss, Juun. J et Henrik Vibskov ont tous les trois présenté leur collection homme automne hiver 2015 dans le cadre de la fashion week de Paris en cette troisième journée. Comptes-rendus de trois présentations diamétralement opposées.

Melinda Gloss

La sobre invitation blanche de Melinda Gloss (défilé fashion week homme Paris printemps été 2015 à redécouvrir) nous conviait dans un hôtel particulier du 16ème arrondissement de Paris à 13h. Mathieu de Ménonville et Rémi de Laquintane, en bons hôtes, accueillent leurs invités, font des bises par dizaines et récoltent humblement les louanges d'une foule unanime. On est loin du défilé chronométré montre en main et se finissant par un passage éclair du créateur. Ici, on prend le temps. Le temps d'admirer, un verre à la main, les tableaux vivants qui se tiennent dans chacune des pièces, le plissé d'un pantalon de costume en laine ou le tombé d'un caban bleu marine. Le duo créatif a imaginé un vestiaire d'hiver intemporel où la nostalgie évidente ne trahit pas le besoin de modernité. Et c'est donc le mélange des codes classiques du tailoring et de réflexes sportswear qui s'impose, preuve en est des pantalons de costume resserrés à la cheville par exemple. La gamme de couleurs est sobre mais ce sont les associations - gris et bordeaux, camel et anthracite, orange et bordeaux - qui créent la dynamique de chaque silhouette. Une réussite totale. On garde quoi ? Tout, du moment que notre porte monnaie le permet.

Melinda Gloss automne hiver 2015
Melinda Gloss automne hiver 2015
Fashion week automne hiver 2015 Paris - Melinda Gloss automne hiver 2015
Melinda Gloss automne hiver 2015
Fashion week automne hiver 2015 Paris - Melinda Gloss automne hiver 2015
Melinda Gloss automne hiver 2015
Fashion week automne hiver 2015 Paris - Melinda Gloss automne hiver 2015
Melinda Gloss automne hiver 2015
Juun. J
Juun. J automne hiver 2015
Juun. J automne hiver 2015
Juun. J automne hiver 2015
Juun. J automne hiver 2015

L'amour du cuir et de la fourrure continue chez Juun. J et la noblesse de ces matières gagne en modernité avec la revisite du vestiaire militaire qu'a réservé Jung Wookjun, directeur artistique de la marque Juun. J. "Oh j'aime pas ces pantalons" lancera notre voisine de gauche au début du défilé. Et nous de lui répondre mentalement "Taisez-vous". Pour sa défense, c'est vrai que Juun. J a vu large pour ses pantalons treillis, comme s'ils avaient été taillés à même la toile de tente. Mais à part ces pantalons aux dimensions gargantuesques, on garde tout. Notamment les bombers, pièce que l'on voit chaque hiver depuis plusieurs saisons et qui est devenu incontournable, bien qu'avec sa coupe large, le bomber par Juun. J ne séduira que les plus audacieux. Du vestiaire militaire, la marque a réinterprété chacune des pièces classiques, sur une palette chromatique réduite : blanc, noir, bleu marine et khaki - "le 2ème noir" comme nous le précise le communiqué de presse. Et le camouflage a enfin quitté les catwalks ! On retiendra les manteaux et parkas, symbiose parfaite de la rigueur militaire - et donc élégance - et de la modernité grâce aux détails de fourrure, ou d'empiècements de doudoune. En guise de finale, c'est un défilé militaire que propose la marque, chacun des bons petits soldats de la mode enfilant une parka khaki habillée des peintures de Paolo Pedroni, artiste italien. Aux pieds, ces militaires trendy enfilent la adidas ZX 8000. On garde quoi ? L'esprit militaire et on ressort sa parka.

Henrik Vibskov

Le professeur V, comprenez Henrik Vibskov, a convié la presse à un défilé/performance artistique pour dévoiler sa collection automne hiver 2015 : la "Messy Massage Class". La main, présente sur le carton d'invitation, n'était donc pas une simple métaphore : au milieu de l'espace des Blancs Manteaux, une structure de 20 mètres (d'abord cachée derrière des rideaux), articulée par deux personnes, permet de faire bouger, à rythme régulier, plus de 400 mains qui "massent" douze vocalistes allongés sur une table de massage et cachés sous un drap. Leur réaction ? Un "AHHHHH" à mi chemin entre l'étonnement et l'extase. Un peu notre état à nous aussi. La collection reprend les classiques du nordique : les têtes chapeautées, les pulls oversize ou encore les pantalons courts et larges ou à l'entre-jambe basse. Loin du traditionnel tailoring et style des autres présentations de la fashion week parisienne, la collection Vibskov réserve de belles pièces comme le sweat noir en néoprène, le pull long blanc en laine, les blazers ou encore un total look white porté par Shaun Ross. Entre confort et inconfort, la collection déroute et séduit. Encore un joli coup du professeur V. On garde quoi ? Les pièces en laine et néoprène, l'imprimé zigzag.

Les défilés Y/Project, 22/4, Julien David homme fashion week de Paris automne hiver 2015 de la 1ère journée et les défilés Issey Miyake, Andrea Crews et Julius automne hiver 2015 de la 2ème journée à relire !

Crédit : meltystyle.fr