Kanye West : Ses baskets en poils du Yeezus Tour à vendre, oserez-vous ?

Ecrit par

Kanye West est une icône de mode. Ou tout simplement un passionné de mode qui s’essaie à tous les styles et qui n’a surtout pas froid aux yeux. Le magazine GQ vous conseille d’acheter les baskets en poil issues du Yeezus Tour de Kanye West. Des intéressés pour un remake du Yéti ?

Si vous avez eu la chance de pouvoir assister à la tournée Yeezus de Kanye West qui d’ailleurs ne se prend pas pour Britney Spears, vous savez que sa garde-robe, que vous connaissez désormais sur le bout des doigts, était l’un des éléments central de cette superproduction. Les disciples de Yeezus seront ainsi ravis de savoir que les baskets en poils - de Yéti - que Kanye West arborait sur la scène du Yeezus Tour sont désormais disponible à la vente. Enfin, étaient disponibles à la boutique Anrosa au prix de 900 dollars, soit environ 670 euros, mais les stocks sont malheureusement actuellement épuisés. Tristesse !

Plus d'actu sur Kanye WestKanye West : "Je suis intelligent (...) Je ne suis pas Britney Spears", Aïe

Kanye West : Ses baskets en poils du Yeezus Tour à vendre, oserez-vous ?

D’ailleurs, les vêtements – et nombreux masques étranges – portés par Kanye West sur le Yeezus Tour ont été conçus en collaboration avec La Maison Martin Margiela, l’une des maisons de couture les plus influentes au monde. Et tout le monde sait que Kanye West est un vrai fan de la marque ! Ainsi les différentes pièces aussi étranges, extravagantes et originales que Monsieur Kim Kardashian arborait sur scène étaient pratiquement dessinées sur mesure uniquement pour le Yeezus Tour. Si l’envie est si forte de vouloir incarner Kanye West, sachez que la paire de Nike Air Yeezy 2 Red October de Kanye West est toujours à gagner sur Complex.

Plus d'actu sur Kanye WestKanye West en couverture de GQ août 2014 fidèle à lui mêmeKim Kardashian et Kanye West en personnages de Disney, la série photos LOL du jourKim Kardashian et Kanye West s'embrassent sur un selfie, pause coin coin

Source : GQ / Patrick Demarchelier