Kit Harington en joueur de tennis n'a plus rien de l'allure de Jon Snow

Aussi à l'aise avec une raquette qu'avec une épée
Ecrit par

Kit Harington va interpréter un joueur de tennis pour un faux reportage comique produit par HBO. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a plus rien de l'allure de Jon Snow.

On avait du mal à l'imaginer, mais voilà que ça arrive. Kit Harington va réapparaître sur le petit écran, sur HBO, mais pas pour la prochaine saison de Game of Thrones. Habillé en joueur de tennis et rasé de près, on a du mal à reconnaître le traitor for the watch sans sa barbe et ses boucles noires. Le visage glabre et les cheveux plus courts, on comprend bien que le retour du bâtard de Winterfell dans la série est à oublier. En même temps, on vous avait prévenus qu'il fallait s'habituer aux cheveux courts de l'interprète de Jon Snow, Kit Harington. Mais plutôt que de nous attrister, réjouissons-nous que ce soit dans un téléfilm HBO. Bien que ce format soit en France réservé à des productions à la qualité discutable, aux Etats-Unis c'est tout l'inverse. Petit coup d'œil sur "7 Days in Hell".

Ce faux reportage met en scène deux tennismen imaginaires, Aaron Williams et Charles Poole. Avec des invités de prestige comme Serena Williams ou encore John McEnroe, le téléfilm suit l'histoire du plus long match de l'histoire de tennis, qui dans cette fiction, dure 7 jours. Reprenant tous les codes du reportage choc (des intervenants aux images d'archives), le rôle de Kit Harington dans cette comédie, où il incarne un Anglais sans grandes émotions et sans grande intelligence non plus, est aux antipodes de celui qu'il a tenu pendant 5 saisons dans Game of Thrones. Vous pourrez d'ailleurs observer sa performance le 11 juillet prochain sur la chaîne HBO. On vous conseille de la regarder chez vous avec beaucoup d'amis pour pouvoir porter ce t-shirt Jon Snow spécial spoiler, histoire de bien dégoûter ceux qui n'étaient pas au courant et faire pleurer les autres qui ne s'en sont pas encore remis.

Source : HBO, Youtube - Crédit : HBO