Lanvin automne hiver 2014 - 2015, une collection inspirée par le numérique et l'ère 2.0

La rédac' s'est rendue chez la maison Lanvin où l'on nous a présenté la collection homme automne hiver 2014 - 2015. Des vêtements, chaussures et accessoires qui répondent à notre besoin d'individualité à l'ère du numérique ultra-connecté.

Lucas Ossendrijver, résolument moderne, a démarré sa création pour sa collection automne hiver 2014 2015, présentée lors de la Fashion Week de Paris FW 2014 -2015, sur cette réflexion : à l'heure du digital et des réseaux sociaux, sommes-nous des individualités à part entière ou sommes-nous une communauté ? Le styliste néerlandais apporte sa réponse à ce sujet avec une collection qui dynamite le tailoring classique et les codes du sportswear, que la maison a participé à démocratiser dès 2005 avec ses sneakers couture, un incontournable du style. C'est ainsi qu'un costume, classique par définition, gagne des épaulettes gonflées, s'habille de pinçage inédit et se boutonne à pression. Le Perfecto, quant à lui, se couvre de fourrure, très présente dans la collection, et la silhouette rockabilly gagne en désidérabilité avec des pulls aux couleurs chatoyantes et inédites.

Lanvin automne hiver 2014 - 2015, une collection inspirée par le numérique et l'ère 2.0 - photo
Lanvin automne hiver 2014 - 2015, une collection inspirée par le numérique et l'ère 2.0 - photo
Lanvin automne hiver 2014 - 2015, une collection inspirée par le numérique et l'ère 2.0 - photo
Lanvin automne hiver 2014 - 2015, une collection inspirée par le numérique et l'ère 2.0 - photo
Lanvin automne hiver 2014 - 2015, une collection inspirée par le numérique et l'ère 2.0 - photo

Sa réflexion sur l'identité découpe la collection en deux sous-collections. L'homme qui reprend le contrôle de son identité et s'émancipe de la masse se dirigera vers des sweats à motifs, des pantalons à rayures, des vestes satinées et des cuirs teintés quand l'autre assumera une silhouette plus solennelle mais pas austère. Du noir, du gris et des souliers brogue intégreront le vestiaire de cet homme certainement plus âgé. Si ce dernier fera l'impasse sur les baskets couture de la maison Lanvin, il se dirigera vers des sacs en poulain et cuir ayant très certainement un iPad ou un MacBook à transporter. L'urbain trendy twittos et instagrammeur compulsif, lui, embarquera, avec aise, un sac à dos au motif animal et se ceinturera d'un cuir imprimé. Oui, c'est le même que vous verrez chausser avec confiance des baskets roses ou zébrées.

Lanvin habille son homme, du plus illustre au plus fantasque, et résout le problème épineux d'une génération ultra connectée peu importe son âge. Lanvin pour un et tous en Lanvin.

Source : Lanvin