Layvin Kurzawa chambré pour son geste face à la Suède, l'egotrip comme un boomerang

Ecrit par

Layvin Kurzawa a voulu aller plus vite que son ombre hier lors du match de l'équipe de France Espoir face à la Suède. Un egotrip et un geste mal placé qui lui vaut les railleries de Twitter, et qui semble se retourner contre lui comme un boomerang #Gainsbourgvoice.

"Ne jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué", "L'arroseur arrosé", "Rira bien qui rira le dernier"... Les citations ne manquent pas pour décrire le geste de Layvin Kurzawa lors du match en barrage de l'Euro 2015 contre la Suède. Ayant gagnés 2-0 au match aller face à la Suède, et menés 3-0, les bleuets ne devaient que marquer un but pour être qualifiés. Ce fut chose faite à la 87ème minute, par Layvin Kursawa, joueur de l'AS Monaco. Visiblement très inspiré, le joueur de l'AS Monaco ne put s'empêcher d'agrémenter sa performance d'un salut provocateur. C'était sans compter un but en corner une minute plus tard du joueur suédois Lewicki. C'est donc très naturellement que le footballeur scandinave repris son petit geste de salut, signe que le français avait agit un tantinet trop vite. Passé la déception de la défaite, ce sont les réseaux sociaux qui ont pris le relais.

Plus d'actu sur FootballCristiano Ronaldo X Nike, baskets CR Mercurial Vapor IX dévoilées

Layvin Kurzawa chambré pour son geste face à la Suède, l'egotrip comme un boomerang

N'hésitant pas à en remettre une couche, ce sont les suédois eux-même qui ont lancé l'invective sur Twitter, en publiant une photo où c'est cette fois l'équipe au complet reproduit le geste de Layvin Kurzawa. Des montages ainsi que de gentilles photos moqueuses imitant le geste n'ont pas non plus tardé à surgir sur Twitter et autres réseaux sociaux. Les gestes de sportifs sont souvent pistés par la twittosphère : souvenez vousle petit geste du doigt entre Joackim Noah et Paul Pierce il y a quelques jours. C'est en tout cas bien malgré lui que le joueur monegasque semble avoir lancé un nouveau phénomène : mais comme l'a dit une fois le journaliste Léon Zitrone " En bien ou en mal, l'essentiel c'est qu'on parle de moi !". Mais autant que ce soit pour de bonne chose non ? Une leçon pour le footballeur qui ne remet absolument pas en cause son réel talent balle aux pieds.

Plus d'actu sur FootballDavid Beckham : Un tatouage inspiré par Jay ZAlexinho, la dose de hip-hop, de football et de style de la melty Talents House