Les fast food diminueraient les facultés intellectuelles

Une étude montre les effets de la fast food sur le cerveau
Ecrit par

Une nouvelle étude américaine s'intéresse aux effets de la fast food sur le cerveau. Réalisée sur des enfants, elle montre une diminution alarmante des facultés intellectuelles.

Régulièrement pointée du doigt par les professionnels de la santé, la fast food pâtit d'une bien mauvaise réputation. Alors que selon certaines recherches, manger trop de burgers rendrait idiot, une nouvelle étude confirme la donne en montrant les effets de la fast food sur les facultés intellectuelles. Réalisée sur 8000 participants, une étude de l'Université de l'Ohio aux États-Unis constate que les enfants consommant de la fast food ont des scores faibles dans les tests de mathématiques, de sciences et de lecture. Les chercheurs expliquent ces résultats par le manque de fer, caractéristique des plats de restauration rapide, provoquant un ralentissement dans le développement des cellules du cerveau. D'autres encore pensent qu'une alimentation riche en graisse et en sucre a un impact négatif sur le système cérébral et l'organisme en général. En plus d'être accusée de favoriser l'obésité, la fast food est maintenant soupçonnée de ralentir le cerveau.

Les fast food diminueraient les facultés intellectuelles

Mauvaises pour la santé, la junk food et la fast food causent des dommages à vie sur le corps et le système immunitaire. Le Docteur Kelly Purtell, auteur de l'étude publiée dans Clinical Pediatrics explique, selon des propos reportés par le Telegraph, "La recherche a été axée sur la façon dont les habitudes alimentaires des enfants contribuent à l'épidémie d'obésité de l'enfant. Nos résultats sont la preuve que manger de la fast food est liée à un autre problème : celui de l'échec scolaire." Il semble que la fast food participe à l'échec scolaire au même titre qu'à l'augmentation de l'obésité. Mais comment empêcher les enfants d'en consommer ? Il n'est pas question de bannir ce genre de nourriture mais de la réduire. Une fois par semaine suffit. 10% des 8000 élèves de l'étude consommaient de la fast food tous les jours. Ils étaient ceux présentant les résultats aux tests les plus faibles. Bien entendu il faut prendre du recul sur ce genre d'études généralisant certains faits. D'autres recherches sont nécessaires.

Crédit : uk, Flickr de Lucas Richarz