Look du réveillon 2011 : Les nœuds papillon Les Petits Chacha pour le jour de l'an

Ecrit par

Coup de cœur de fin d'année chez meltyStyle pour les Petits Chacha. On vous présente aujourd'hui la marque de bijoux et accessoires et ses trois nœuds papillon pour le réveillon 2012

Les Petits Chachas, jeune marque d'accessoires et de bijoux parisienne, s'occupe un peu des mecs pour le réveillon 2012 et vient de lancer une collection capsule de trois jolies broches-nœuds papillon. Impeccable sur une belle chemise blanche , le nœud papillon est un classique un peu daté pour avoir de la classe en soirée. Favori des podiums, notamment chez Lanvin qui est à l'origine de son come-back dans le vestiaire masculin, le nœud papillon souffrait jusque-là d'une image rigide et conventionnelle que les Petits Chacha viennent d'atomiser. Intitulée "Le Kit du Parfait Parisien", cette collection capsule décoince cet accessoire légèrement poussiéreux.

Longtemps associé aux vestes de smoking , le nœud papillon est une valeur sûre du red carpet et autres soirées "black tie". En revanche, pour nous les jeunes, l'idée d'avoir le cou serré par un ruban de satin noir savamment coupé et noué n'a rien pour nous enchanter. C'était sans compter les broches nœuds papillon des Petits Chacha en vente sur le site de la marque et qui peuvent se balader sur le revers d'un blazer trop sage ou apporter LA touche funky sur votre chemise déprimée. Déclinées en imprimé camouflage, galaxy ou écossais , les broches nœuds papillon des Petits Chacha ont non seulement rajeuni cet accessoire mais l'ont également rendu hautement envisageable pour le réveillon 2012. Vivement que la collection s'élargisse !

Look du réveillon 2011 : Les nœuds papillon Les Petits Chacha pour le jour de l'an - photo
Look du réveillon 2011 : Les nœuds papillon Les Petits Chacha pour le jour de l'an - photo
Look du réveillon 2011 : Les nœuds papillon Les Petits Chacha pour le jour de l'an - photo
Look du réveillon 2011 : Les nœuds papillon Les Petits Chacha pour le jour de l'an - photo
Source : Les Petits Chacha