Waly Dia, l'homme qu'on walide dans notre Man Crush Monday

Waly Dia joue en ce moment au Jamel Comedy Club
Ecrit par

Parce qu'on ne sait que trop bien à quel point les lundis peuvent être durs, notre Man Crush Monday s'est donné pour mission chaque semaine de brosser le portrait d'une personnalité inspirante. Afin de vous redonner le sourire, meltyStyle a rencontré Waly Dia, humoriste et comédien.

Charlie Chaplin disait "Une journée sans rire est une journée de perdue". Vous ne perdrez donc pas votre soirée (ni votre argent) en allant voir le spectacle de Waly Dia au Jamel Comedy Club. Certains l’ont découvert sur France 2 dans les primes ONDAR, ou encore pendant le Marrakech du Rire, d’autres ont simplement été intrigués par ses affiches colorées sur les quais du métro. Tous sont repartis avec le même sentiment : celui d’avoir passé une bonne soirée (sauf peut-être certains couples, mais pour comprendre, il faut aller voir le spectacle !). Ce n’était pourtant pas gagné: le public parisien n’est pas connu pour être particulièrement démonstratif. Et ne serait-ce que pour avoir accompli la prouesse de faire rire les gens d’eux-même, des autres, entre eux, et de lui, on ne peut que tirer notre chapeau à Waly Dia. Rencontre sur la scène du Jamel Comedy Club avec l'énergumène.

Waly Dia, l'homme qu'on walide dans notre Man Crush Monday
Une cave et un zizi (tout est normal)

Si Waly Dia prend plaisir à s’intéresser à la vie de son public (même si c’est pour mieux vous charrier, mes enfants), son spectacle nous permet de mieux découvrir sa vie à lui. C’est grâce à Laurent Ruquier, qu’il considère d’ailleurs comme son père spirituel, que le jeune homme fait ses premiers pas dans le monde de l’humour, dans l’émission "On n'demande qu’à en rire" . Des sketchs qui n’ont pas laissé le public indifférent puisqu’il devient candidat récurrent. Il est ensuite repéré à Marrakech, lors d’une scène ouverte, par le frère de Jamel Debbouze. Séduit, Jamel en personne lui propose alors de produire son spectacle au Jamel Comedy Club. Il jouera également deux années consécutives au festival du Marrakech de Rire. Une opportunité en or pour le grenoblois de 25 ans, dont la toute première scène s'est déroulée "dans la cave d’un bar à Nantes. Je me suis dit, si eux m’ont écoutés, d’autres m’écouterons peut-être" . Concernant sa première blague en public, elle prouve que l’on aurait tous pu finir humoriste. "J’ai montré mon zizi à une fille, elle a rigolé" nous confie-t-il en sortant de scène. Si on avait su, on aurait certainement pu exploiter le filon. En plus d’avoir fait une apparition remarquée en Jeffrey (NDLR : Le Prince de Bel-Air) dans le nouveau clip de Soprano, Waly sera bientôt à l’affiche de deux films avec Marc Lavoine et La Fouine.

Waly Comedy Club

Même dans la pénombre du Jamel Comedy Club, nous n'avons pu nous empêcher de remarquer la diversité du public : jeunes et moins jeunes, bandes d'amis ou couples, issus de toutes origines, de la Suisse au Maroc. L'humoriste réussi pourtant avec brio sa mission : nous faire rire. Waly Dia joue des aléas du quotidien, dans des domaines qui nous parlent à tous : des années collèges aux années galères, les relations parentales, amicales ou amoureuses, tout y passe. Un comique de situation renforcé par une mise en scène calibrée, une gestuelle habile et un talent certain pour l'interprétation. On a essayé de ressortir certaines vannes du spectacle en soirée, et l’effet n’a pas vraiment été le même. N'est pas Waly qui veut. "Tout dans mon spectacle a une base de vrai. Ça part d’un truc que j’ai vu ou vécu, on ne peut pas inventer. On amplifie forcément parce que quand tu racontes une histoire, pour qu’elle soit drôle, il faut toujours exagérer". Si ses punchlines piquantes s’inspirent de la vie de tous les jours, l’humoriste aime aussi de temps à autre pousser à la réflexion : "Faire passer un message, ce n’est pas ma priorité, mais je pense que c’est quand même plus important que de faire rire sur de trucs en surface. C’est bien des fois d’aller plus loin. Si ça peut faire réfléchir les gens tant mieux, mais je ne suis pas un donneur de leçon."

Waly Dia, l'homme qu'on walide dans notre Man Crush Monday
Les Waly-tips

Le comédien est particulièrement proche de ces fan, la "Waly-Family", à qui il répond régulièrement sur Twitter et Instagram. Nous n’avons pu nous empêcher de remarquer parmi elle une jolie communauté de femmes, qui n’est visiblement pas restée insensible à son célèbre booty-shake. On en a donc profité pour gratter quelques tuyaux. Et contrairement aux idées reçues, l’humour n’est pas une arme infaillible : "C’est pas forcément le meilleur moyen de pêcho, parfois certaines rigolent, mais juste elle rigolent" . Question RDV, que ferait Waly avec 20 euros pour un rencard ? "20 euros pour un date c’est kedal. Tu payes le parking et... Ben c'est tout en fait, tu restes dans ta voiture ! ". Finalement, le meilleur conseil qu’on aura pu tirer concerne sa main droite. Mais non, pas ça ! Depuis ses débuts, Waly Dia arbore systématiquement une montre à chaque poignet, suscitant les interrogations de la gent féminine . En exclusivité, nous avons enfin percé le mystère. "En fait c’est tout simple . Pour ma première scène au Jamel Comedy Club j’hésitais entre deux montres. La styliste m’a dit de porter les deux, et depuis ça ne m’a pas quitté" . Un produit Dia à consommer jusqu'au 27 décembre au Jamel Comedy Club.

Crédit : meltyStyle