McDo Etats-Unis change de direction

Ecrit par

En raison des mauvaises performances enregistrées en 2014, le PDG de McDonald's vient d'être mis à la porte, laissant le groupe à la tête de Steve Easterbrook, un des vétérans de l'enseigne. Réussira-t-il à sauver la chaîne de fast food ?

Aux Etats-Unis, la campagne de reconquête de McDo n'a malheureusement pas fonctionné. Don Thompson, PDG de l'entreprise, est mis à la porte mercredi 28 janvier 2015, moins de 3 ans après sa prise de fonction. La raison ? La publication des résultats annuels : -15 % de bénéfices, baisse des ventes de 2,4 % sans parler du manque de trafic en point de vente, l'année 2014 enregistre les pires performances du groupe depuis 10 ans. En plus de cela, le géant américain n'a pas arrêté de jouer de malchance, notamment avec le scandale sanitaire en Chine, la pénurie de frites au Venezuela et la fermeture temporaire des points de vente en Russie. Désormais à la tête de la société, Steve Easterbrook, travaillant pour McDonald's depuis plus de 20 ans, va devoir redresser la pente seul.

McDo Etats-Unis change de direction

Depuis 2013, les ventes du groupe ne progressent plus, notamment aux Etats-Unis. La cause est simple : ils n'arrivent plus à suivre les attentes des consommateurs, ceux-ci voulant plus de variétés dans les menus et davantage de restaurants responsables. Pensant pouvoir arranger ça, la marque a misé sur une série d'initiatives afin de modifier son image. Dernièrement, McDo a même dévoilé le secret de fabrication des frites américaines, en vain. Plus inquiétant encore, le fast food doit faire face à une concurrence "responsable" accrue de la part de Chipotle ou encore de Burger King. Le nouveau PDG a donc du pain sur la planche s'il veut redorer le blason du groupe. Rappelons qu'en France, le temps est au beau fixe pour McDonald's.