McDonald's France ne veut que des œufs pondus en plein air

Ecrit par

Vous vous sentez concernés par la cause animale ? Bonne nouvelle, McDo a décidé de mettre la main à la pâte dans les produits qu'on vous sert au p'tit déj'.

Le fast food n'a pas forcément une réputation de grande qualité... mais ça, c'était avant. Les amateurs des Egg Mc Muffin au petit déjeuner peuvent se réjouir ! McDo a décidé de ne servir que des œufs de poules élevées en plein air, nous apprend Le Figaro. Vous pourrez déguster votre sandwich l'esprit tranquille dans les 900 restaurants de l'hexagone qui servent ce plat. Un pain muffin grillé et garni d'un œuf poché, d'une tranche de bacon et d'une tranche de fromage fondu... ce serait dommage d'y renoncer. Les pâtisseries du McCafé ne sont pas la seule raison de s'attarder chez McDo. Pour atteindre son objectif et bannir les œufs de poules élevées en cage, McDonald's a passé un accord avec une quinzaine d'éleveurs de la coopérative des Fermiers de Loué. Ça représente quand même 4,2 millions d'œufs, pondus par 30 000 poules toutes heureuses de courir dans les champs !

McDonald's France ne veut que des œufs pondus en plein air

Deux ans de négociations ont été nécessaires pour atteindre ce résultat. McDo ne communique pas sur les chiffres, on ne saura donc pas combien l'opération leur a coûté. L'accord est prévu pour durer trois ans, et évoluer dans le temps. C'est révélateur sur l'évolution du contenu de votre plateau... La marque s'adapte aux goûts locaux comme avec cette recette de frites à l'ail à San Francisco. McDo suit la tendance qui pousse les consommateurs des pays développés à manger moins de viande. La chaîne de restauration rapide prépare d'autres formules avec des œufs pour les autres repas de la journée. De quoi nous régaler en respectant davantage la planète ! McDo souhaite aussi privilégier le made in France. Aujourd'hui, 70% des produits que vous mangez dans votre menu sont d'origine française. Le reste arrive de chez nos voisins européens. Vos œufs eux, seront désormais 100% français. Cocorico !

Source : Le Figaro