On a passé un séjour entre célibataires (mais on n'a pas pécho)

Ecrit par

Meetic, site historique des rencontres en France, a lancé cette année un nouveau projet : celui des séjours entre célibataires. Façon colonie de vacances pour trentenaires avec option soirée cocktails, nous avons testé les séjours entre célibataires.

Les clichés concernant les célibataires ont la vie dure, certainement plus que les célibataires eux-mêmes. Homme, on l’imagine coureur de jupons, baiseur à couilles rabattues en likant frénétiquement tous les profils qu'il rencontre sur les sites de dating. Femme, on lui prête volontiers l'image d'une Bridget Jones triste-à-mort avec son chat, romantique éperdue qui enchaine les décryptages de rencards en Facetime avec ses copines et qui s'étourdit au mojito framboise. Mais être célibataire, en 2015, ce n'est pas ça. Entre indépendance gagnée par les femmes, le niveau d'études qui s'élève et la possibilité de vivre seul(e), le célibat est devenu, au fil des décennies et des générations, un statut à part entière -parfois chéri, parfois moins- mais aussi un choix. Et si une certaine angoisse peut se faire ressentir lorsqu'arrive un mariage et que l'on a pas de +1 ou lors de diners en famille où les poncifs "Et les amours ?" ou "Moi à ton âge..." se pointent entre le fromage et le digo', le célibataire peut être heureux et épanoui. Mais rien en l'empêche de vouloir faire des rencontres.

Le dating en ligne étant devenu plus que courant, aidé par la multitude de sites et applications dédiés à la drague, comme celle de Meetic (orientés selon les communautés, les goûts, les rapports extra-conjugaux, etc), les e-rencontres sont nombreuses. Mais dans cette offre variée, Meetic, créée en 2001, reste leader. Après 15 ans de rencontres en ligne, Meetic ouvre ses portes aux rencontres réelles. Alors que des ateliers cuisine, cocktails, cours de danse ou autres rencontres physiques régalaient déjà les célibataires à travers la France, en janvier 2015, Meetic x Belambra a lancé un séjour de vacances entre célibataires au ski, à la station Arc 2000. C'est chaussés de nos MoonBoots mais sans les moufles que nous avons embarqué dans deux trains, un auto-car et un taxi pour tester ce séjour entre célibataires dans le froid des Alpes.

On a passé un séjour entre célibataires (mais on n'a pas pécho)
Faire des rencontres, mêmes amicales

Lors de notre arrivée, un lundi, les célibataires présents, une grosse trentaine, avaient déjà tissé des liens depuis le samedi, jour du début du séjour. Avec une moyenne d'âge de 35 ans -cible de Meetic- et une majorité d'hommes (2/3 des participants), les profils sont assez variés allant de 25 à 50 ans et venant de toutes les régions de France ou Belgique. L'avantage de ce séjour au ski est de réunir les participants autour d'une thématique ou une passion commune. Ici, c'est vraisemblablement le ski. Et pour ceux qui seraient pas les plus doués dans le planté de bâton, Meetic et Belambra prévoient des activités tout au long de la journée : des quizz, des sessions jeu de société (où l'on s'est bien démarqué, pas peu fier d'ailleurs), des soirées cinéma ou casino et des blind test favorisent les échanges. Une bonne ambiance est assurée, mais est-ce assez pour faire des rencontres et conclure ?

La drague n'est pas au cœur du séjour. Ce fut certainement le fait le plus marquant : les célibataires ne parlent pas de leur célibat. Par pudeur ou timidité (aucun ne nous donnera de réponse claire à ce sujet), ou simplement parce que chacun sait ici que les autres sont célibataires. Mais les taquineries, les discussions plus intimes et tous les autres rapports que l'on retrouve dans le début des rencontres s'opèrent. Les organisateurs nous confient : "C'est pas tant de draguer ou d'avoir une aventure qui est important. C'est de faire un chemin vers l'autre, de se sociabiliser et de faire des rencontres, même amicales". Après les deux journées passées à l’hôtel et à travers les repas ou différentes activités, une bonne ambiance anime le groupe sans que des couples se soient créés. Du moins à notre connaissance.

On a passé un séjour entre célibataires (mais on n'a pas pécho)

Assurément, ce type de séjour est l'occasion de faire des rencontres, amicales ou amoureuses, et de réenclencher les discussions et de s'ouvrir, si tel est le besoin. Aussi, pouvoir partir entre amis célibataires ou seul, quand tous les amis sont en couple, donne l'occasion aux célibataires de pouvoir profiter d'un séjour dépaysant. Mais le syndrome "amour de vacances" n'est jamais loin et s'emballer pour une histoire est assez facile dans un cadre idyllique. Après ce one shot, Meetic nous confie réfléchir à d'autres séjours. Nul doute qu'à la plage et un cocktail à la main, il sera plus facile d'entrer en phase de séduction qu'avec la combi fluo et la goutte au nez. On est rentrés bredouille et sans number, sans même tirer un coup grâce à Grindr. Mais on a acheté une jolie boule à neige. Maman était contente.

Par Lucas Lauer