Melinda Gloss pour la fashion week automne hiver 2015 : "Une inspiration classique avec de la modernité"

Des cigarettes gigantesques jonchent le sol
Ecrit par

Dans le cadre de la fashion week automne hiver 2015 - 2016, Melinda Gloss, la marque fondée en 2009 par Mathieu de Ménonville et Rémi de Laquintane, a présenté sa collection, résolument moderne mais teintée de nostalgie. On en a parlé avec ce dernier qui s'occupe de la création.

Déjà trois saisons d'hiver que Melinda Gloss, fondée par Mathieu de Ménonville et Rémi de Laquintane, propose son menswear au calendrier de la fashion week. Pour la collection Melinda Gloss automne hiver 2015-2016, c'est dans l'hôtel particulier du 16e arrondissement Mona Bismark que les deux compères ont convié le monde de la mode et leurs amis, dont un groupe de musique et une peintre qui se produisaient lors de la présentation. Ancrés dans une volonté de modernité, d'aisance et de savoir-vivre, les deux jeunes trentenaires ont choisi une présentation avec des tableaux vivants plutôt qu'un défilé chronométré. Une façon de rappeler l'amour du savoir-faire et du savoir-être de la marque. Un engagement que nous confirme Rémi de Laquintane qui s'occupe de la création des collections et avec lequel nous nous sommes entretenus à la fin de la présentation.

Jouer avec les codes

Nous avons voulu savoir quelle fut l'inspiration principale de cette collection, quand la collection Melinda Gloss automne hiver 2014 faisait la part belle au ski et aux couleurs claires. C'est une "inspiration d'esthétique classique. On reprend des gravures du 18 ème, on prend des pièces de monnaie que l'on retravaille avec des broderies et des motifs de tapis. Il y a un côté intérieur à la collection, c'est toute cette esthétique classique que l'on a reprise et retravaillée avec de la modernité dans la technique" explique le créateur. La modernité se trouve ainsi dans un travail façon couture, comme le cuir appliqué sur les vestes. Permissible, sulfureux, décontracté, sont autant d'épithètes avec lesquels Rémi décrit la collection et l'ambiance générale. Chacune des pièces de l’hôtel particulier présente un tableau vivant. Dans la première les modèles sont installés sur et autour de fauteuils et canapés recouverts de draps blancs, à leurs pieds trônent de gigantesques cigarettes colorées de rouge à lèvres. La seconde pièce accueille deux groupes de mannequins, leurs pièces de monnaie disproportionnées et les billets d'anciens Francs. La troisième et dernière salle fige le temps et les mannequins posent pour une peintre.

Une artiste peintre immortalisait le tableau
Une artiste peintre immortalisait le tableau
Fashion week automne hiver 2015 Paris - Inspiration classique teintée de modernité
Une artiste peintre immortalisait le tableau
Fashion week automne hiver 2015 Paris - La nostalgie d'une autre époque
Une artiste peintre immortalisait le tableau
Fashion week automne hiver 2015 Paris - Des cigarettes gigantesques jonchent le sol
Une artiste peintre immortalisait le tableau

Si les matières, choix premier dans la création du duo, rendent si bien et que le porté semble si effortless, c'est qu'une rigueur dans la confection est assurée : "On maitrise bien l'aspect tailleur. C'est important pour une marque masculine de bien maitriser ces techniques. On joue avec les codes du tailoring et ceux du sport." Et cette fameuse osmose du combo sportswear-élégance que les marques tentent d'approcher, Melinda Gloss l'a atteinte et la surpasse avec le choix de matières nobles (laine, alpage, soie, moher) et l'audace de bas de pantalons élastiques par exemple. Côté couleurs, la palette chromatique est classique, mais l'association marche : "C'est assez subtil. Par endroits il y de l'orange pour donner un peu de panache, un peu d'énergie. Mais sinon c'est une palette de camel, bordeaux, bleu marine. Des couleurs assez classiques mais quand on les associe, le mélange marche toujours très bien". Les deux trentenaires, issus d'études de philosophie, sont donc les mieux placés pour parler à leur cible "sensible aux arts, aux belles choses, au savoir vivre, savoir être et au savoir faire". Nous on signe de suite.

Par Lucas Lauer

Crédit : meltystyle.fr