Moh : Interview entre films, lunettes de soleil et Olympique de Marseille

MOH nous a parlé de l'OM comme jamais auparavant
Ecrit par

Alors que son album l'art des mots est toujours dans les bacs, le rappeur marseillais Moh était de passage à Paris. On a réussi à l'inviter dans les locaux de meltyStyle. Interview

Depuis quelques temps, Moh ne cesse de faire parler de lui. Il faut dire que le rappeur marseillais a sorti, récemment, un excellent album ! Intitulé "L'art des mots", le deuxième opus de MOH est la suite "logique" de son premier album "Mon manuscrit". Entre les deux projets, il y a beaucoup de thèmes qui se ressemblent ou plutôt qui s'assemblent, beaucoup de couleurs et une certaine prise de risque de la part du rappeur français. Et à l'occasion de la sortie de son nouvel album, la rédac' a réussi à interviewer le natif des quartiers nord de Marseille. Entre films, lunettes de soleil et Olympique de Marseille, l'interprète de Vatos Locos a son mot à dire. Entretien avec un homme qui fourmille de projets.

meltyStyle : Au-delà du rap, est-ce que tu ne cherches pas à diversifier tes activités ?

Moh : En dehors du rap, j'ai fait mes premiers pas dans le cinéma. J'ai fait le court métrage Ketama et quelques apparitions dans des séries marseillaises, Les Déguns ... J'ai commencé tout doucement mais, on m'a toujours dit que j'avais les capacités nécessaires pour être acteur.. Et maintenant, je me sens prêt. Actuellement, je tourne sur des projets avec des réalisateurs qui ont fait de bons films. On va dire que c'est à suivre.

mS : Est-ce que tu penses aussi réaliser ton propre film, à l'image du court métrage Ketama ?

M : Oui, j'ai commencé à écrire. Mais vu que je viens de sortir un album, je n'ai pas eu le temps de continuer. Mais j'ai écris un peu, ça a l'air intéressant et je vais peut-être le proposer quand j'aurai terminé. Mais dans tous les cas, je vais continuer à creuser dans ce milieu. Je m'y sens à l'aise.

mS : Dans tes clips, on te voit arborer différentes paires de lunettes de soleil....

M : Oui (rires). J'aime beaucoup les lunettes. C'est un truc que j'ai toujours kiffé, dès mon plus jeune âge. A 10 ans, j'avais déjà ma paire de lunettes de soleil. Même à un âge où on ne portait pas de lunettes normalement, je réussissais à avoir ma paire.

Moh : Interview entre films, lunettes de soleil et Olympique de Marseille

mS : Quels sont tes modèles préférés ?

M : Je n'ai pas de marques préférées ni de modèle de base. C'est vraiment au feeling. Par exemple, je kiffais les Dior que je portais récemment. Mais après, je change rapidement de lunettes. C'est pour ça que je me retrouve avec plusieurs paires , ce qui fait le bonheur de mon équipe qui se sert à volonté (rires).

mS : Est-ce que tu es un sneaker addict ? Et quels sont tes codes vestimentaires ?

M : Non, je ne suis pas un sneaker addict et je me sape vraiment au feeling. J'ai eu une période durant laquelle je gaspillais tout mon argent dans des habits mais à un certain âge, j'ai tout arrêté.

mS : Que penses-tu de la saison actuelle de l'OM ?

Moh : Je me sens mal quand on commence à me parler de ça. A Marseille, ça ne va pas, ça peut péter à tout moment. Je connais des supporters qui sont prêts à agresser les joueurs. L'OM, ce n'est pas que du foot. C'est le respect de la ville. L'OM fait partie de la culture marseillaise, même pour ceux qui ne regardent pas le foot. Si ça continue comme ça, on peut descendre. Bon, je ne l'espère pas. Entre les joueurs et la direction, il y a trop de problèmes. Il faut vraiment que ça change...

mS : Tu étais plus Bielsa ou Michel ?

M : J'ai toujours eu un petit faible pour Bielsa. C'était un vrai guerrier. Pour coacher l'OM, il faut être un guerrier pour surmonter la pression. Et Bielsa avait tout ce qu'il fallait...

mS : Et si tu devais retenir qu'un phocéen ?

M : Euh... Brice Dja Djédjé est combatif.... Et Alessandrini a fait un bon début avant de balbutier son football. Donc, ce n'est pas trop ça... Je ne sais pas vraiment. Je n'ai que des critiques en tête.

mS : Le joueur à remplacer alors ?

M : Rolando, je ne sais pas où ils l'ont trouvé. Je ne sais pas d'où il sort mais ce joueur doit être enlevé de l'effectif. On ne veut plus le voir.

Source : meltyStyle - Crédit : meltystyle.fr