Mondial 2014 : Le bus de Knysna de l'Equipe de France détruit, adidas pousse les Bleus vers un nouveau futur

Le bus de la honte deviendra une oeuvre d'art
Ecrit par

Le bus de Knysna sera désormais une oeuvre d'art. L'équipementier adidas a détruit symboliquement le bus de la honte devant les yeux de Sylvain Wiltord ou encore Ludovic Giuly pour pousser l'équipe de France vers un nouveau futur. Vidéo.

C’est dans un lieu tenu secret jusqu’à la dernière minute qu’adidas (qui a équipé les ballon du Mondial 2014 de caméras) nous avait donné rendez-vous le 26 mai dernier. Au programme : une surprise. Aucune autre information n’avait été donnée ou n’avait fuitée au sujet de ce que l’équipementier avait annoncé comme une soirée à ne pas râter. 21h nous voilà dans un hangar désaffecté de la Courneuve au nord de la capitale. Sur fond de musique électro à nous provoquer des acouphènes, on patiente avec Pierre Menès qui entame une partie de Fifa, Ludovic Giuly, Jerôme Rothen ou encore le basketteur Nicolas Batum qui attendent comme nous l’apothéose de la soirée. Après plusieurs heures d’attentes, les mots grève, rideaux fermés, Knysna résonnent à la place des beats du DJ. Les images du bus de la honte apparaissent sur les murs du hangar avec la voix de Claire Chazal et autres animateurs du PAF. On est de nouveau face à un Patrice Evra muet qui au milieu de la pelouse verte de l’Afrique du Sud fait front à Domenech. "S'inspirer de l'histoire pour écrire un futur meilleur " vient alors s’inscrire sur les murs de bitum. Ecran noir.

Mondial 2014 : Le bus de Knysna de l'Equipe de France détruit, adidas pousse les Bleus vers un nouveau futur - photo
Mondial 2014 : Le bus de Knysna de l'Equipe de France détruit, adidas pousse les Bleus vers un nouveau futur - photo

La foule se rue à l’extérieur et on découvre alors une réplique du bus de Knysna et ses rideaux bleus fermés. On attend face à ce géant de fer feutré puis un tractopelle vient déchirer et éventrer le car sous des hurlements de la foule. "Le "bus de la honte", tel qu'il fut baptisé par la vindicte populaire, scella à jamais les illusions de tout un peuple. Le temps passant, et à quelques jours du match d’ouverture de la Coupe au Brésil, adidas a décidé d’offrir un dénouement des plus inattendus au dernier chapitre de ce mauvais feuilleton !" explique l’équipementier qui fut le sponsor de l’équipe de France de 1972 à 2010 (date du fiasco de Knysna). Les vestiges du bus renaîtront sous forme d’œuvre d’art au profit de l’association Diambars des anciens joueurs de Losc et du RC Lens Bernard Lama et Jimmy Adjovi Boco. L’argent récolté permettra à l’asso de bâtir "une école de foot, pour faire du foot passion un moteur d'éducation (…) et contribuer ainsi à l'éducation des enfants, au développement des pays, et du continent africain." Knysna, un bus qui vous veut du bien par adidas. Retrouvez l'historique des maillots de l'équipe de France à l'aube du Mondial 2014.

Crédit : meltyStyle, Adidas