Nicolas Anelka devient l'égérie de Rehör, la nouvelle griffe parisienne

Nicolas Anelka, nouvel ambassadeur de Rehör Paris
Ecrit par

Grand féru de mode, Nicolas Anelka est la nouvelle égérie de Rehör, une nouvelle marque parisienne qui veut rafraîchir le streetwear.

S'il a déjà raccroché les crampons, Nicolas Anelka ne cesse de nous impressionner. Véritable amoureux de la sape, l'ancien buteur de l'équipe de France soigne son look aussi bien que ses plats du pied qui nous ont tous fait rêver. Il y a quelques semaines, Nicolas Anelka s'affichait aux côtés de Mac Tyer, vêtus en Untouchable dans le cadre du tournage d'un documentaire. Et récemment, l'enfant terrible du foot français a été nommé ambassadeur de Rehör Paris, une nouvelle marque de streetwear qui risque de faire couler beaucoup d'encre. Et à priori, Nicolas Anelka prend son nouveau rôle très à cœur en partageant sur les réseaux sociaux ses nombreuses tenues stylées griffées par la marque. Sans plus attendre, découvrez ce que nous prépare cette nouvelle griffe parisienne.

Grand féru de mode, Anelka a toujours eu un style qui détonne. S’il a déjà lancé en 2008 une marque de Sportswear, «39 Pro» (qu'il a abandonné depuis), Anelka nous a toujours laissé croire qu'il pouvait se lancer dans l'industrie du streetwear. Si si, le look de Nico' c'est un peu comme celui de Djibril Cissé (qui nous a parlé de ses sneakers préférées), en moins excentrique. En devant l'égérie d'une nouvelle marque, l'ancien buteur de l'équipe de France pourrait nous bluffer avec une collaboration dont lui seul a le secret. Mais pour l'heure, la marque Rehör Paris n'a pas encore lancé son e-shop. Et selon le compte Instagram de cette griffe parisienne, l'inauguration serait imminente. Stay tuned

Source : Instagram - Crédit : Rehör (Instagram)

1 commentaire
  • C'est assez frais. L'idée de coller un logo mal fagoté sur des t-shirts apporte une vraie valeur ajoutée que le mauvais photoshoppage sur les images du fournisseur met bien en valeur. Nicolas Anelka va relancer l'industrie du Bangladesh à lui tout seul. Il me tarde de payer pour porter ces t-shirt publicitaires !