Nike, Apple, Lacoste... Histoire des logos de nos marques préférées

Ecrit par

Nike, Apple, Lacoste, autant de marques que nous sommes nombreux à apprécier. Mais connaissons-nous réellement l'histoire de leurs logos ? meltyStyle vous raconte leurs légendes.

Une virgule, une pomme, un crocodile... Ces formes sonnent comme des évidences. Sitôt aperçues, elles sont le reflet fidèle des marques pour lesquelles elles ont été dessinées. Mais derrière un logo se cache bien souvent une histoire, voire des histoires. Le site de vente de prêt-à-porter pour homme Mr. Porter nous offre un petit cours concernant les symboles des marques les plus réputées, avec en prime de jolies illustrations de l'artiste "du tricot", Ms Kate Jenkins. Que ce soit la Air Jordan et son Jumpman ou Kenzo et son tigre, les marques accordent une importante capitale à leur logo, principal élément de communication. Mais bien souvent, le choix initial n'a aucun lien avec des motivations commerciales. Lacoste en est un bel exemple. René Lacoste (joueur de tennis et fondateur de la marque) avait gagné le surnom de crocodile du fait de sa ténacité sur le cours. Au moment de lancer sa marque, le choix du logo était tout trouvé.

Nike, Apple, Lacoste... Histoire des logos de nos marques préférées - photo
Nike, Apple, Lacoste... Histoire des logos de nos marques préférées - photo
Nike, Apple, Lacoste... Histoire des logos de nos marques préférées - photo

En 1971, Phil Knight est à la tête d'une marque de sport, Blue Ribbon Sport. Il souhaite alors changer de nom pour Nike et sollicite l'aide d'une étudiante en graphisme, Carolyn Davidson. Elle décide de s'inspirer de l'aile de Niké, déesse grecque de la victoire. Pour l'anecdote, elle ne fut payée que ... 35 dollars. Même pas de quoi s'offrir une paire d'Air Max ou de Cortez, chaussures stars des années 70. Autres marques abordées par Mr. Porter, Maison Kitsuné et Maison Margiela. Pour la première, le logo découle de la traduction littérale du nom de la marque qui signifie "renard" en japonais, mais également une créature magique qui peut prendre de nombreuses formes, y compris celle d'un humain. Un écho aux multiples activités de l'entreprise, également label musical. Concernant la marque de Martin Margiela, la suite de nombres servant de logo n'est autre que la liste des différentes lignes du créateur belge (23 en tout).

Plusieurs hypothèses pour la pomme

Chez Apple, l'histoire est plus complexe. Selon la légende, la pomme croquée serait un hommage à Alan Turing, créateur de l'informatique moderne. Condamné pour homosexualité en 1954, il se suicidera la même année en croquant dans une pomme empoisonnée au cyanure. Le logo choisi par Steve Jobs serait donc un hommage à Turing, ses couleurs rappelant fortement celles du drapeau gay. D'autres sources affirment que le logo serait un clin d’œil à la pomme tombée sur la tête d'Isaac Newton lors d'une sieste. C'est à ce moment qu'il aurait eu une révélation concernant la gravitation universelle. Hélas, il se pourrait bien que la vérité soit nettement moins poétique. En 2011, Rob Janoff (graphiste et créateur du logo) affirmait ne pas avoir eu de directive de Jobs et avoir opté pour une pomme croquée par simple goût esthétique. Le logo Apple serait donc un choix purement arbitraire. Dommage.

Source : Mr Porter