Nike HyperAdapt 1.0 : Tinker Hatfield et Tiffany Beers livrent tous les secrets de la sneaker autolaçante (Vidéo)

Le mode d'emploi de la Nike HyperAdapt 1.0
Ecrit par

Interrogés par le magazine Wired, Tinker Hatfield et Tiffany Beers nous livrent tous les secrets de la Nike HyperAdapt 1.0. Découvrez donc le mode d’emploi de la sneaker autolaçante inspirée de la saga Retour Vers le Futur…

Le compte à rebours a commencé. Nike vient d’officialiser la date de sortie de la HyperAdapt 1.0, la toute première sneaker autolaçante, au site Sole Collector. Dans la foulée, la chaîne Youtube du magazine Wired a dévoilé une vidéo dans laquelle le célèbre designer Nike Tinker Hatfield et l'innovatrice Nike Tiffany Beers présentent la sneaker inspirée de la célèbre saga Retour Vers le Futur. On y découvre la sneaker sous tous les angles, avec en bonus les précisions techniques des deux employés de Nike, qui ont travaillé pendant 10 ans pour donner vie à la chaussure autolaçante de Marty McFly.

Nike HyperAdapt 1.0 : Tinker Hatfield et Tiffany Beers livrent tous les secrets de la sneaker autolaçante (Vidéo)
« Un mythe devenu réalité »

A peine chaussée, la sneaker s’ajuste au pied de Tiffany Beers comme si elle était finalement « vivante ». Elle nous expose ensuite le mécanisme de la sneaker. Sous la semelle se trouve un « moteur laçant » rangé dans une sorte de boîtier en plastique et relié au système d’ajustement situé sur la partie supérieure de la chaussure. Au niveau du talon, un capteur envoie un signal au « moteur laçant », ce qui permet à la chaussure de s’ajuster au pied et aux divers mouvements opérés. Sur la partie latérale de chaque pied se trouvent deux petits boutons qui permettent quant à eux de détendre ou au contraire de resserrer les lacets manuellement. Les effets lumineux ne serviraient alors qu’à nous indiquer le niveau de la batterie de la sneaker, une batterie à recharger environ toutes les deux semaines. La couleur bleue indique ainsi une batterie pleine, la couleur jaune une batterie un niveau de batterie faible et la couleur rouge une batterie vide. Le chargeur se place sous le boîtier en plastique du « moteur laçant » et se branche directement à une prise secteur pendant environ 3 heures.

« C'est une toute nouvelle expérience, c’est le futur ! »

La sneaker conçue pour les amateurs de sports réserve une « toute nouvelle expérience » selon Tinker Hatfield, le célèbre Vice-président du pôle Design et Special Projets de Nike. Il se dit d’ailleurs très « content de pouvoir créer en utilisant les dernières technologies ». De son côté, Tiffany Beers a encore « du mal à [se] dire que c’est réel ». Pour elle, « travailler avec Tinker sur cette chaussure était une expérience incroyable. On eu plusieurs petits problèmes techniques, tels que les mécanismes trop grands ou le fait qu’ils ne doivent pas toucher le sol ». Des détails ergonomiques qu’ils ont eu le temps de régler en 10 ans de travail, non seulement pour créer une chaussure stylée mais aussi et surtout une chaussure révolutionnaire toute droit sortie d’un film de science-fiction. Enfin, ils expliquent que si pendant l’effort physique, l’environnement change, le pied transpire et enfle, là une simple pression sur un bouton permet d’ajuster la sneaker. « Dans le futur, cela devrait même s’effectuer automatiquement. Il y a tellement de gens qui ne savent pas faire leurs lacets (...) », conclut Tiffany Beers.

Deux coloris de la Nike HyperAdapt 1.0 sont présentés dans cette vidéo : une sneaker entièrement blanche et une sneaker majoritairement grise aux détails noirs. La Nike HyperAdapt 1.0 déjà aperçue aux pieds de Cristiano Ronaldo sera disponible le 28 novembre prochain dans une sélection de boutiques Nike, à un prix qui n’a pas encore été communiqué. Êtes-vous séduit(s) par la sneaker autolaçante de Nike ?

Source : Wired - Crédit : Wired Magazine