Nike : Le slogan Just Do It inspiré par un meurtrier exécuté

Ecrit par

Derrière le slogan universel de Nike : “Just Do It“, créé en 1988 par une agence de publicité, se cache une origine plutôt sombre.

En 2013, la marque au Swoosh fêtait les 25 ans de son célèbre slogan "Just Do It". Ces trois mots n’ont pas perdu de charisme en 25 ans de carrière, et pour cause, ils sont la signature de Nike, sorte d'emblème pour toutes les générations confondues. Même Google Traduction ne traduit pas ces mots en français quand ils sont alignés dans une phrase (c’est pour dire.). Alors que Nike revenait il y a peu sur l’évolution de la Air Technology des Air Max 90 depuis 28 ans, revenons 25 ans en arrière sur l'origine du slogan planétaire. Cet indémodable slogan encourage les sportifs (et les moins sportifs) à entreprendre tout ce qu’ils souhaitent et à aller au bout des choses. Un spot publicitaire réalisé pour le 25ème anniversaire de la devise en 2013 illustre bien l’esprit dans lequel la marque à la virgule s’inscrit depuis maintenant plus de 30 ans. Mais derrière ces trois mots se cache un meurtrier comme le révèle le site Deezen.

Nike : Le slogan Just Do It inspiré par un meurtrier exécuté

Pour le côté historique, Dan Wieden, directeur de publicité, inventeur de l’actuel et inimitable slogan de Nike, s’est inspiré des derniers mots du meurtrier Gary Gilmore condamné à mort. "Je me rappelais d'un type de Portland. Il avait grandit là bas et avait commis plusieurs actes criminels dans le pays et était dans l'Utah quand il a tué un homme et une femme, et il a été emprisonné avant d'être exécuté" raconte Dan Wieden à Dezeen C’est en 1977, devant un peloton d’exécution, que le condamné a prononcé “Let’s do it“ transformé alors en “Just Do It“ par le publicitaire quelques temps après. "Je n'aimais pas le Let Do This alors je l'ai transformé en Just Do it." ajoute Wieden. Dix ans plus tard, en 1988, la marque au Swoosh, adopte l’iconique devise. Slogan tout autant incontournable que la Nike Air Max qui a fêté ses 27 ans.

Source : Dezeen