Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style

Jerry Seinfeld, humoriste et acteur américain, l'exemple type du style normcore
Ecrit par

Normcore est le mot qui affole l'Internet ces derniers jours. Un buzzword qui cache ce retour à la banalité, stylistiquement parlant. Alors que le hipster s'est fourvoyé dans sa grosse barbe, sa chemise à carreaux et ses slims, le normcore, lui, se laisse doucement plonger dans ce que beaucoup appelle le ringard. La banalité est-elle devenue incontournable ?

Le terme normcore est apparu dans le New York Mag le 26 février dernier dans un article de la journaliste Fiona Duncan. Cette dernière a en effet remarqué qu'il était de plus en plus dur de différencier les jeunes hipsters new yorkais de SoHo ou Williamsburg des touristes de la classe moyenne. Si les branchés cultive un style faussement effortless, les autres se moquent de leur style et font prévaloir le pratique à l'esthétique.Barbe de trois jours et plus négligée, jean délavé, running aux pieds, polaire ou vêtements de fripes comme, tel est l'apanage de ces jeunes gens. Des silhouettes identiques, banales, voire ringardes, peuplent les grandes villes, de leurs bars les plus branchouilles aux cyber café spot des nerds. Les pièces basiques deviennent-elles les nouveaux must have ?

Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style
Normcore, neo normcore, bobo, hipster... Choisis ton camp !

Si les frontières sont de plus en plus brouillées questions style et que tout le monde emprunte les codes de tout le monde, il ne s'agit pas pour autant d'incarner les vêtements de la même façon. Si les véritables normcores se fichent de ce qu'ils portent et d'être des normcores, les neo normcore, eux, choisissent de porter ce qui leur fera ne pas ressembler aux autres. Un fashion statement de plus après tant d'autres. C'est un peu le bordel du style dans lequel chacun essaye de se différencier. Mais si certains ont rendu les armes depuis longtemps et adoptent un style le plus banal possible, d'autres viennent chercher dans ce look indifférent leur individualité. Sacré paradoxe, non ? Choisir les vêtements les plus mainstream possible et passe-partout afin de ne pas être comme les autres.

Le normcore fruit de la mode ?

Ou bien il y aurait-il une autre raison à cette volonté de simplicité ? A l'heure du digital, la mode et les tendances évoluent à une telle vitesse que lorsqu'on adopte un look ou une silhouette, celui-ci se fait démoder par un autre must have. Rejeter cette fast fashion c'est se mettre à l'abri des fautes de goûts mais surtout ne pas s’étiqueter et ainsi se fondre dans la masse ou intégrer des groupes sans heurts ou oppositions. Plus qu'un style, le normcore peut se faire un art de vivre. Le magazine masculin GQ a quand même élaboré la liste des 10 pièces du normcore. Et tiens donc : New Balance, Birkenstock, chemise en jean, pantalon cargo, ou veste polaire... les indispensables normcore sont en réalité des pièces qui ont déjà regagné leur gallon mode depuis plusieurs années. La mode aurait donc elle-même créé ce normcore ?

Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style

Pas si étonnant quand on sait que le mot normcore (contradiction de "normal" et "hardcore") a été inventé par un des cabinets de tendance les plus importants (qui font et défont les modes), plus précisément par le new yorkais K-hole. D'un grand manifeste publié par le cabinet, la jounaliste Fiano Duncan a retiré des informations pour son article. Mais ce qu'elle nomme normcore était en réalité désigné "acting basic" par le cabinet. Une erreur de lecture payante puisque normcore est bien plus bankable comme dénomination.

Et alors ?

Au final que doit-on retenir de ce buzzword qui cache des silhouettes basiques façon Steve Jobs, touriste en goguette ou Alan Garner, rouquin fantasque de Very Bad Trip ? Simplement que le normcore définit un cool qui va de soi, une simplicité assumée, un style effortless et une volonté de moins en faire. Le terme vient juste mettre un nom sur ce qui existe déjà depuis toujours.

Et que va-t-on faire maintenant ? Dire fuck à tous ces préceptes mode et vivre notre style comme on l’entend. Allez, on vous laisse, on va enfiler des chaussettes et des sandales. Salut.

Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style - photo
Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style - photo
Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style - photo
Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style - photo
Normcore, l'avènement de la banalité ? Décryptage dans Les Incontournables du Style - photo

Plus d'actu sur Les incontournables du styleLes incontournables du style : Le nœud papillon, l'indispensable de NoëlLes incontournables du style : Air Jordan, les 5 et 1 paires mythiques pour l'anniversaire du leader des Chicago Bulls

Crédit : X