NTM, Ärsenik, IAM... Et si les vieux groupes de rap français inspiraient des maillots de foot ?

Un maillot qui reprend les codes visuels du Suprême NTM
Ecrit par

Le foot et le rap français font bon ménage. C'est ce que nous prouve ce graphiste qui a imaginé des maillots de foot inspirés des pochettes d’albums de NTM, Ärsenik, IAM et Doc Gynéco.

Les équipes de foot n'aiment pas trop les maillots excentriques. Du moins pas les grosses équipes. Mais un graphiste a osé flirter avec l’insolite, en imaginant des tenues de foot inspirées des covers des albums de NTM, Ärsenik, Doc Gynéco ou encore, IAM et Hocus Pocus, rien que ça. Bon, on a quand même du mal avec les manches longues qui ne sont pas forcément pratiques en ces jours ensoleillés mais, il faut avouer que ces maillots feront le bonheur des puristes du rap old school. Et pendant ce temps-là, on a parlé de football et de PSG avec l'irréductible Kool Shen, en marge de la sortie de son album "Sur le fil du rasoir'. C'est un peu notre façon de mouiller le maillot.

NTM, Ärsenik, IAM... Et si les vieux groupes de rap français inspiraient des maillots de foot ? - photo
NTM, Ärsenik, IAM... Et si les vieux groupes de rap français inspiraient des maillots de foot ? - photo
NTM, Ärsenik, IAM... Et si les vieux groupes de rap français inspiraient des maillots de foot ? - photo

Alors que le jeu mobile Pokémon Go a inspiré des nouveaux maillots de foot parfaits pour défendre les couleurs de votre team, ces nouvelles tuniques sont aussi WTF. Le graphiste qui est, sans doute, un fan du rap français des 90's a redonné vie aux classiques de cette musique. On retrouve ainsi des maillots à l'effigie des plus grands albums d'IAM, Doc Gynéco, NTM et Ärsenik (L'école du micro d'argent, première consultation, Suprême NTM et Quelques gouttes suffisent). Et ouais les gars, les rappeurs peuvent aussi mouiller le maillot. Sur son compte Behance, l'artiste français imagine aussi tout une série de jerseys avec de simples wallpapers qui vous feront oublier l’emblème de votre club préféré !

Source : Clément Gouëset - Crédit : Clément Gouëset (Behance)