Pokemon Go : Niantic bannit tous les joueurs d'un opérateur à cause d'un tricheur

Niantic poursuit ses bannissements et commet une erreur
Ecrit par

Alors qu'un malin s'amusait à tricher sur Pokémon Go, Niantic a commis une erreur en bannissant tous les joueurs du même opérateur que le fraudeur

Niantic avait annoncé il y a peu vouloir bannir les tricheurs sur Pokémon Go de plus en plus nombreux à frauder pour capturer un max de pokémon. Seulement voilà un petit génie s'est amusé à tester les mesures mises en place par le développeur pour voir jusqu'où pouvait-il aller. Il a pour cela acheté 6 cartes prépayées Proximus, opérateur belge, qui avait lancé une opération spéciale avec de la data illimitée pour jouer à Pokémon Go. Ces cartes renvoyant toutes vers la même adresse IP, le tricheur voulait voir si c'était celle-ci qui était bannie par Niantic ou le compte du joueur. L'homme a ensuite commencé à utiliser des techniques interdites sur le jeu grâce à des comptes fictifs puis a été exclu dans la minute.

Pokemon Go : Niantic bannit tous les joueurs d'un opérateur à cause d'un tricheur

Seulement petit problème : Niantic n'a pas banni ses comptes mais uniquement l'adresse IP qui renvoyait vers Proximus. Résultat ? Tous les joueurs de l'opérateur ont été bloqués également. L'opération n'a pas été sans conséquences puisque l'opérateur a dû contacter Niantic le lendemain pour débloquer les joueurs mais a aussi annulé son opération spéciale Pokémon Go. En trichant, l'homme à l'origine de ce résultat désastreux a pénalisé l'ensemble des joueurs honnêtes. Une boulette de plus qui pourrait faire mal au développeur de Pokémon Go déjà en perte de vitesse qui essuie actuellementune baisse du nombre de joueurs sur son application. Proximus quant à lui se souviendra longtemps de cette opération marketing qui a mal tourné. Niantic devrait-il revoir ses conditions de bannissement ?

Source : pho - Crédit : Niantic, Somer, Abaca