Quand elle... veut t'emmener manger chez ses parents pour Noël

Ecrit par

Quand ta copine veut t'emmener manger chez ses parents pour Noël, c'est le drame (ou pas, d'ailleurs). Si tu angoisses à cette idée, voici quelques conseils de la rédac' qui t'aideront à surmonter cette dure épreuve.

Les fêtes de Noël sont un moment de réjouissance et de partage, c'est bien connu. C'est également l'occasion de passer du temps en famille. Et qui dit famille, dit aussi belle-famille, et repas de fêtes ! Ce ne sera pas forcément le cas, mais ta copine pourra vouloir t'emmener manger chez ses parents pour Noël. Et là, c'est la panique. La manière dont tu réagiras à cette petite bombe dépendra de la relation que tu entretiens avec elle : en couple depuis longtemps, récemment casé, en bons termes avec la belle-famille ou en situation de guerre civile. La rédac' te donne quelques conseils après avoir indiqué récemment comment faire quand elle ne veut pas mater le foot.

Si c'est la première fois

Tu es vierge en matière de repas avec les beaux-parents ? Pas de problème, il existe des solutions. Pour commencer, n'oublie pas que ce sont les fêtes de Noël, et venir avec un petit quelque chose te fera marquer des points. Il est préférable de choisir un cadeau classique et discret, pour ne pas non plus mettre mal à l'aise : une boîte de chocolats, des fleurs, un gâteau (si c'est du home made, chapeau). Ne t'habille pas en grande pompe, mais choisis un tenue dans laquelle tu seras à l'aise. Et pour finir, même si tu te sens stupide sur le moment, prévois quelques sujets de conversation que tu maîtrises. Il n'y a rien de pire que de longs blancs et des regards gênés.

Si chaque fois est une fois de trop

Les beaux-parents, ce n'est pas ton truc. Pourtant, cela fait longtemps que tu es avec ta copine, et ses parents, tu finis par les connaître par cœur. À chaque repas, on frise la catastrophe et la tension est plus que palpable. Dans ce cas, nous te conseillons de garder ton calme, et d'acquiescer poliment en te resservant de la dinde. Si ça ne marche pas, tu peux toujours réciter l'alphabet à l'envers dans ta tête et faire semblant d'écouter. Dis-toi que la torture sera bientôt finie. Même si tu ne t'entends pas avec eux et qu'ils ont la critique facile, ne crée pas d'esclandre car cela n'en vaut pas la peine. Et si tu n'en peux vraiment plus, lâche-toi, mais on te prévient, Noël 2013 risque d'être mouvementé.

Si vous êtes copains comme cochons

Le cliché des beaux-parents insupportables est souvent faux. Si tu as de la chance et que les parents de ta copine sont agréables, profites-en ! Ils sont un peu les parents qui ne te gonflent pas et que tu n'as jamais eus. Le repas de Noël se transformera alors en vraie partie de plaisir, en franche rigolade, et ta copine sera aux anges. Attention à ne pas devenir trop copains comme cochons, ta copine n'a peut-être pas envie de louer une chambre de quatre pour vos prochaines vacances en amoureux. Là, tu voudras probablement savoir comment faire quand elle veut faire un break.

Plus d'actu sur Quand elle…Quand elle... veut un enfantNoël 2013 : 5 idées de cadeaux à moins de 50€ à offrir à sa belle-mère