Réglement de comptes entre ex : "Ta moule qui pue le bicarbonate", quand ça dérape en public

Ecrit par

Gérer son ou ses ex peut parfois s’avérer une tâche ardue. Mais si certains préfèrent se balancer reproches et insultes par SMS, d’autres préfèrent asperger la toile de toute leur verve. Deux ex se sont adonnés à une bataille de tweets publiques avec une inspiration digne d’un script de film X. Et Danielle et Béatrice de C’est du propre seront ravies de savoir que la moule sent le bicarbonate.

Twitter est un vaste réseau de tweets, où chacun piapiate sans parfois se demander si ça intéresse vraiment quelqu’un. Si certains partagent leurs musiques, leurs burgers, d’autres nous servent des plats bien plus déroutants. Vous en êtes encore à tweeter des paroles de musiques de manière subliminale pour votre ex ? Ou à draguer une fille comme Ian Somerhalder qui a séduit Nina Dobrev sur Twitter ? Vous êtes visiblement bien trop fleur bleue comparé aux deux ex que nous vous proposons de découvrir ci-dessous. Visiblement agacés l’un par l’autre deux abonnés du réseau social au petit oiseau ont décidé de régler publiquement leurs comptes. Bernard Pivot a fait une attaque suite à la lecture de la photo ci-dessous.

Réglement de comptes entre ex : "Ta moule qui pue le bicarbonate", quand ça dérape en public

Régler ses différents amoureux publiquement est assez déconseillé. Vous vous exposez à une humiliation certaine et n’importe qui peut venir se greffer à la conversation. Si une ex est gênante et que vous n'avez pas eu envie de la rejoindre après avoir écouter le dernier album de Drake Nothing was The Same, on ne peut que vivement vous inviter à lui susurrer vos punchlines via messagerie privée. Linger son linge sale en public c’est un peu comme faire fonctionner sa machine à laver ouverte. Vous allez vous faire asperger et même si vous avez rajouté de l’adoucissant, ça piquera toujours un peu les yeux. Alors on lave à 40 délicat et on étend sa lessive une fois qu’elle est propre, pas avant. Sauf si comme ces deux-là vous appréciez l’essorage publique.