Scorpio fête ses 25 ans avec le Stade Français, option testostérone activée

Une soirée événement Scorpio x Stade Français
Ecrit par

Scorpio nous a accueillis au stade Jean Bouin du Stade Français à Paris à l'occasion des 25 ans de la marque. Du parfum, de la testostérone et une ambiance feutrée pour un évènement haut en couleurs.

Mardi 9 septembre, le stade Jean Bouin a vibré pour les 25 ans de Scorpio. Le Stade Français, qui s'est associé à la marque cette année, nous a laissés rentrer dans la mêlée au cœur de ses vestiaires. Plongés dans les valeurs du rugby, nous étions dans le lieu où toute la testostérone du club parisien est concentrée. Mais pour cette soirée, Scorpio a vu les choses en grand. La marque, leader en France par la voix de Nicolas Brizard, chef de groupe de l'hygiène chez Henkel (le groupe qui détient la marque), annonce un chiffre de vente de "1,2 millions de produits vendus chaque année". Habituellement réservés aux joueurs, le vestiaire du Stade Français a vu une présence féminine très importance pour cette soirée. Quoi de plus merveilleux pour toutes les femmes qui fantasment annuellement devant le calendrier Les Dieux du Stade que d'entrer dans l'intimité des vestiaires ? Scorpio en a profité pour mettre en lumière sa gamme "Adrenaline Shock" avec son eau de toilette, son déodorant et son gel douche. Une gamme présentée comme un "électro-choc". Avec son essence poivrée, la nouvelle gamme de produits confirme bien que Scorpio est "le plus brûlant des parfums d'hommes".

Scorpio fête ses 25 ans avec le Stade Français, option testostérone activée

Les joueurs du Stade Français présents lors de cette soirée ont par ailleurs été les mannequins d'un soir. Le troisième ligne aile Antoine Burban a joué le jeu en montrant le Scorpio placé (idéalement selon les femmes présentes) sur l'arrière d'un short. De plus, Scorpio a eu l'idée de vaporiser l'eau de toilette sur les rugbymen présents, effet immédiat. Sueur ou parfum, le charme des sportifs fonctionnent à tous les coups. Un exercice à la fois drôle mais aussi gênant aussi pour les joueurs. "On oublie pas qu'on a nos petites femmes qui nous attendent à la maison", a déclaré Antoine Burban avant d'ajouter "Il faut bien souligner qu'elles ont surtout senti le cou d'Alexandre (Flanquart) (rires)". Belle façon de se dédouaner. Dans une ambiance bon enfant, un shooting photo et une initiation à la mêlée ont été improvisés. Une 3ème mi-temps plus douce que les deux premières sur les terrains.

Crédit : meltystyle.fr