Set & Match : Entre meufs et cheeseburger dans l'interview Grand Chelem (Exclu)

Le rap montpelliérain monte au filet
Ecrit par

Le groupe Set & Match était de passage à la capitale pour son premier concert parisien. L’occasion d’aller rencontrer le crew pour une interview de tennis virtuel. Alors plutôt open ou huit clos les montpelliérains ?

Si on avait proposé une vraie partie de tennis à Set & Match, sponsorisé par la marque Puma, (un peu soûlé qu’on leur pose des questions sur le tennis où ils n’y connaissent rien, nous confient-ils), le trio avait joué les frileux. Mais c’était sans compter sur notre pugnacité. Quelques jours après leur concert le 29 mars dernier au Pan Piper, où le groupe venait interpréter leur album Tudo Bem mais aussi leur nouveau titre "Billet Bleu", nous les avons rencontré sans raquette. Si un des membres du groupe, Faktiss, a préféré rester sur le banc de touche car malade, Jiddy Vybzz et Bunk ont pris leur accent du sud et leur snapback pour nous retrouver dans le 3ème arrondissement de Paris. Interview sans filet ci-dessous.

Set & Match : Entre meufs et cheeseburger dans l'interview Grand Chelem (Exclu) - photo
Set & Match : Entre meufs et cheeseburger dans l'interview Grand Chelem (Exclu) - photo

Rédac : Est-ce que vous pourriez jouer en double sur la même nana ?

En chœur : NON !

Jiddy Vybzz : Non on reste sur nos terres, sur le même terrain.

Rédac : Plutôt Open ou match à huit clos ?

Bunk : ça, ça veut dire quoi, plutôt indoor, outdoor (rires).

Rédac : C’est-à-dire vous êtes du genre fidèle ou infidèle ?

Jiddy Vybzz : huidèle (gros blanc et rires) c’est un remix entre huit clos et fidèle.

Bunk : Non fidèle, fidèle, on est fidèle.

Rédac : Le meilleur des Grand Chelem avec les potes ou les meufs ?

Bunk : Avec les filles c’est quand il y en a plusieurs que tu fais un Grand Chelem finalement. Avec les potos c’est quand tu as vécu plein de choses mais ça peut être professionnel en vrai. Quand tu enchaînes les interviews, les lives, les journées promo… Ça c’est le Grand Chelem. Après ça t’as envie de te reposer.T’as enchaîné la fête derrière, parce que ça glisse souvent en soirée après.

Rédac : Votre meilleur jeu décisif avec les filles ?

Jiddy Vybzz : Moi je lui demande si elle s’est pas fait mal. Et quand elle me demande pourquoi je lui réponds : c’est parce que jt’ai vu tomber du ciel. Ok c’est nul.

Bunk à Vybzz : C’est bien pourri (rires). Mais ouais l’humour et faire la cuisine aussi.

Rédac : Toi faire la cuisine ?

Bunk : Ouais moi faire la cuisine (rires) trop surprise la fille.

Rédac : Est-ce que vous vous la jouez arbitre entre vous, genre sors pas avec telle ou telle meuf ?

Jiddy Vybzz : Non, jamais de la vie.

Bunk : Si y a des erreurs après, si y a des dossiers, on s’en reparle après. On se dit ah ouais ça va te suivre ça, ça va te poursuivre toute la vie.

Jiddy Vybzz : On laisse rien passer mais on dit rien sur le moment.

Bunk : Sauf si tu vois y a des meufs c’est des crapules. Ca dépend si le poto il s’attache à une meuf qu’est pas forcément… qui est un peu une crapule, on va lui faire comprendre.

Rédac : En style de filles vous êtes plutôt terre battue ou synthétique ?

Jiddy Vybzz : Terre battue, mais une belle terre quand même.

Bunk : Terre battue.

Rédac : Dans le caractère vous êtes plutôt Nadal ou Federer dans la vie ?

Bunk : Moi je suis plutôt Federer, je suis le plus vieux.

Jiddy Vybzz : Je sais pas trop je saurais pas te dire mais plutôt Nadal, c’est le boss non ? (ndlr : notons que Jiddy Vibzz aurait dont peut être lui aussi la fâcheuse habitude de remettre toujours son slip en place).

Rédac : Dans la vie vous êtes plutôt arbitre de chaise ou vous montez au filet, observateur ou fonceur ?

Bunk : Un peu des deux, t’es obligé d’être les deux, faut savoir faire les deux. Bon en ce moment on est plus fonceurs parce qu’on fait pleins de lives, on enchaine pleins de trucs, on est sur le terrain, on y va. On smatch quoi.

Rédac : Dernier truc que vous avez fait à la volée ?

Jiddy Vybzz : Je suis sorti boire du jus d’orange ce matin. A 11h (levé de sourcils, genre trop tôt le matin).

Bunk : Moi je suis rentré à pied hier soir.

Jiddy Vybzz : Super (rires).

Bunk : Trop tard, trop loin, tout seul, un peu saoûl dans Paname c’était pas top. J’ai pris un cheeseburger dégueulasse à Châtelet. J’ai fait le pigeon.

Rédac : Avantage pour les filles qui…

Bunk : (à voix basse) qui sucent. Oh pardon (rires). Je rigole. Non avantage pour les filles qui sont…

Jiddy Vybzz : qui sont simples et qui savent bien faire à manger.

Bunk : non pour les filles qui sont simples, drôles et matures surtout. Et après qui suc…

Rédac : Dernier Coup Droit (baston) ?

Jiddy Vybzz : Moi c’était avec un pote, au nouvel an. Il était trop bourré du coup on s’est battu. J’étais bourré aussi il voulait récupérer ses clefs de voiture et je lui ai dit non tu conduis pas comme ça. Et il était tellement bourré qu’il m’a frappé sans s’en rendre compte et du coup je l’ai re frappé et on s’est battu. Mais le lendemain ça allait bien.

Bunk : Moi j’ai failli me battre samedi (29 mars, ndlr), j’étais trop chaud et y avait un mec qui manquait de respect aux filles et ça m’a un peu soulé… Mais sinon je fais de la boxe et des fois je prends des coups.

Rédac : Votre pire faute directe avec les potes ou les filles ?

Silence…

Rédac : Jamais largué une fille par sms... ?

Jiddy Vybzz : Non pas de faute.

Bunk : Joker

Rédac : Vous pourriez monter au filet si ou pour...

Jiddy Vybzz : Pour faire disque d’or.

Bunk : Sisi, pareil t’as tout dit. (petit check au passage)

Rédac : Dernière question, est-ce que dans la vie vous êtes plutôt tête de série ou vous attendez le rebond ?

Bunk : On est plus tête de série en général mais parfois il faut peut-être savoir attendre, et ça va être peut être une nouvelle stratégie.

Jiddy Vybzz : Faut un juste milieu entre les deux et savoir être les deux.

Remerciements à Puma France pour la rencontre

https://lh5.googleusercontent.com/-Da7LF75jA-8/Tr5HdP_62nI/AAAAAAAABpE/ZNSnkhoajy4/nadal-federer.jpg
Crédit : meltystyle.fr