SOAP nous raconte le festival Burning Man

Ecrit par

Les trois startuppers fondateurs de l'application SOAP continue leur american dream. Et dernièrement, c'est Adrien qui a participé au fameux festival du Burning Man. Il nous raconte pour l'occasion leur vision de l'événement qui tenait place en plein milieu du désert du Nevada.

Nous (SOAP) vous avons raconté il y a peu le début de notre séjour à San Francisco avec une rencontre éclair avec Mark Zuckerberg, nous voici de retour pour vous parler du festival Burning Man auquel j'ai participé. Parler de Burning Man c'est raconter l'irracontable car le festival fait partie de ces choses où tous les récits, témoignages, photos et vidéos ne suffiront jamais à retranscrire véritablement de quoi il s'agit réellement. Dans les faits, c'est un festival d'une semaine dans le désert du Nevada, qui réunit près de 70000 personnes et qui est clôturé par la mise à feu d’une grande sculpture d’un homme en bois (on vous le donne en mille d'où le "Burning Man"). Mais en réalité c'est plus profond que ça, c’est une expérience personnelle, humaine et festive absolument unique au monde. Le plus impressionnant est de loin la taille du festival. C’est absolument géant. 360 degré de constructions, de gens et de sculptures. Et quand la nuit tombe, tout le monde s’éclaire et le désert se transforme en un océan de point lumineux de toutes les couleurs.

SOAP nous raconte le festival Burning Man - photo
SOAP nous raconte le festival Burning Man - photo
SOAP nous raconte le festival Burning Man - photo
SOAP nous raconte le festival Burning Man - photo
SOAP nous raconte le festival Burning Man - photo

Un détail qu'il faut rappeler, le Burning Man se déroule en plein milieu du désert du Nevada. Il y fait donc très, très chaud la journée, puis froid voire très froid la nuit. Les tempêtes de sable sont fréquentes et tout le monde campe. Chacun apporte son eau et est responsable de ses déchets. Mais le vrai but de ce festival n'est pas seulement de danser et boire, c'est surtout de s’affranchir des limites imposées par la vie quotidienne, le capitalisme et autres. Il n’est donc pas étonnant de croiser certaines personnes nues (au bout du troisième, ce n’est plus une surprise). Pour les autres, le déguisement est malgré lui obligatoire car quiconque s’habillerait normalement ne se sentirait pas du tout à l’aise. Pour dépasser leurs limites, certains s’aident de drogue diverses et variées. Libre à chacun d’en décider. Je pense qu’il y a autant de façons de vivre cet événement que de participants, selon le contexte, les gens avec qui vous êtes, le camp où vous résidez et la météo. J’ai donc vécu mon premier Burning Man à ma façon, et ça se suit bien évidemment sur SOAP, tout comme les coulisses de l'AS Monaco. Enjoy !

Plus d'actu sur SOAPSOAP : Bientôt vos artistes préférés sur l'appli !AS Monaco : Falcao, James Rodriguez, Kurzawa... Retrouvez les coulisses du club en vidéo sur SOAPSOAP à San Francisco : Rencontre éclair avec Marc Zuckerberg et séjour chez un dealer de crack entre autre...