Tinder : "Swipe les Primaires" de Gauche, les mesures qui matchent (ou pas) avec les utilisateurs de l'appli

Ecrit par

En 2017, Tinder et la politique, ça matche ! Forcément, en ce mois de janvier, c'est surtout avec la Gauche que ça matche, autour des Primaires. Mais avec quelles mesures exactement ?

Alors, vous avez swipé avec les candidats de gauche ou pas ? Juste avant le premier tour des primaires de la gauche, la rédac' de meltyStyle vous faisait savoir que Tinder "swipait les Primaires" de gauche pour vous faire matcher avec les politiciens. Non pas pour vous proposer un plan cul complètement inédit mais plutôt pour vous aider à comprendre quel programme politique vous correspond le plus. Déjà, en novembre 2016, à l'occasion des Primaires de la droite, Tinder avait lancé l'outil "Swipe les Primaires", qui avait révélé que les propositions de Nathalie Kosciusko-Morizet étaient celles qui avaient rencontré le plus de succès auprès des utilisateurs de Tinder (40% de matchs), suivies de celles d'Alain Juppé (21% de matchs). Nicolas Sarkozy complétait le podium (19% de matchs), suivi de Francois Fillon (12%), Bruno Le Maire (7%), Jean-Frederic Poisson (0,7%) et Jean-François Copé (0,3%). Autant dire que le choix final des Français (faisant gagner François Fillon) n'était pas franchement en accord avec les usagers de Tider. Aujourd'hui, à quelques jours du vote qui invitera les Français à choisir entre Manuel Valls et Benoît Hamon en tant que représentant de la Gauche, Tinder dévoile les grands enseignements de son questionnaire, qui a été encore une fois vu plus d'un million de fois sur l'appli. Alors, on en retient quoi ?

Tinder : "Swipe les Primaires" de Gauche, les mesures qui matchent (ou pas) avec les utilisateurs de l'appli

Chacun des candidats de la Gauche avait ses idées bien affirmées. Et bien vous aussi, et vous les avez exprimées en répondant au questionnaire préparé par Tinder et Voxe.org. Dès lors, chers Millennials, sachez que vous êtes plus de 70% à penser qu’il ne faut pas dépénaliser le cannabis. Et oui, plutôt surprenant, non ? On n'est finalement pas aussi ouvert d'esprit que Benoît Hamon, François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias sur le sujet ! Aussi, si les avis sont partagés quant à la sortie du nucléaire (49% pour / 51% contre), l’écart se creuse entre les hommes et les femmes : seules 38% des utilisatrices de Tinder sont pour, contre 52% des utilisateurs. Sachez aussi que vous êtes 59% adeptes de Tinder à vous positionner contre la création d'une armée européenne, 62% à être contre l'idée d'un revenu universel (tandis que 38% pourraient éventuellement se laisser convaincre) et que vous êtes 64% à approuver l'idée d'une augmentation du temps de travail. Enfin, sur la question de l’Etat d’urgence, mis en place depuis novembre 2015, les résultats ne sont pas tranchés : 49% des utilisateurs ne sont pas d’accord avec le fait de donner plus de pouvoir à l’Etat en cas de menaces sur la sécurité contre 51% pour. Et pour ce qui est du choix entre Manuel Valls et Benoît Hamon, on vous laisse donner votre dernier mot ce dimanche, grâce au vote ! Êtes-vous d'accord avec la majorité ?