Twitter empêche la police d'utiliser un logiciel d'analyse des messages

Twitter met le holà !
Ecrit par

Après Apple, WhatsApp et Viber, c'est au tour de Twitter de faire savoir que les conversations de ses utilisateurs sont privées et, surtout, non exploitables par la police...

Le site de micro-blogging n'a pas encore décidé de crypter tous ses messages, mais le ton est quoi qu'il en soit donné, clairement ! Ces dernières semaines, la rédac de meltyStyle a repéré plusieurs applications bien décidées à protéger leurs utilisateurs (et surtout leurs conversations), quitte à ne pas aller dans le sens de la police. En avril dernier, nous vous faisions ainsi savoir que WhatsApp avait crypté ses messages pour garantir la protection de ses utilisateurs, en étant suivi quelques jours plus tard par Viber, décidant de crypter à son tour tous ses messages. Tout cela avait été lancé à la base par Apple, qui avait refusé de collaborer avec le FBI pour pirater un iPhone détenu par un homme suspecté de terrorisme. En ce mois de mai, c'est désormais au tour de Twitter d'entrer en résistance, en ayant décidé d'empêcher les autorités américaines d'utiliser un logiciel d'analyse des messages postés sur son site. No way !

Twitter empêche la police d'utiliser un logiciel d'analyse des messages

C'est en tout cas ce qu'indique le Wall Street Journal. Citant des sources proches du dossier, le journal affirme que "Twitter s'oppose à ce que les autorités puissent recourir à Dataminr, un logiciel créé par une société au sein de laquelle Twitter détient une participation de l'ordre de 5 %", comme l'explique le site Le Point, qui relaie cette histoire. Pour info, Dataminr est la seule compagnie à laquelle Twitter autorise à avoir accès à l'ensemble des messages postés sur son site, que son logiciel analyse ensuite. Selon le journal américain, le site de micro-blogging aurait "expressément demandé qu'il ne soit plus désormais mis à la disposition des services de renseignements", même si, selon des dires, l'exploitation de Dataminr aurait permis aux services de renseignements américains d'identifier les risques d'attentats terroristes à Paris et à Bruxelles ces derniers mois. On en revient toujours au même sujet, n'est-ce pas ? Que pensez-vous de cette décision ?

Crédit : twitter